Editoriaux

Article de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 18 mai 2022
https://blogs.timesofisrael.com/fiba-secretary-general-and-bilbao-mayor-in-wake-of-violence-against-israeli-fans/

Dans une lettre adressée à Andreas Zagklis, secrétaire général de la Fiba (Fédération internationale de basket-ball), et à Juan Maria Aburto Rique, maire de Bilbao, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, leur exprimait son indignation face à l’agression de dimanche 8 mai contre des supporters de l’équipe de basket-ball israélienne par un groupe se proclamant propalestinien. Parmi les victimes se trouvaient des enfants et leurs parents, en route vers le stade. Les supporters de l’Hapoel Holon étaient venus à Bilbao pour assister à un match international de basket-ball contre le club allemand MHP Riesen Ludwigsburg.

La lettre précisait que ce n’était pas la première fois que des supporters israéliens en visite en Espagne étaient pris pour cible.

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 18 avril 2022
https://blogs.timesofisrael.com/why-a-le-pen-administration-would-ruin-france-and-beyond/

Le père de Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen, dirigeait la vieille tanière française des néo-nazis, le Front national (FN). Outre ses procès pour racisme, il a maintes fois été condamné pour négationnisme, en particulier pour avoir qualifié les chambres à gaz nazies de « détail de l’Histoire » !

Sa fille l’a expulsé du parti, qu’elle a ensuite rebaptisé « Rassemblement national » (RN). Pourtant, de nombreux membres du parti conservent leurs opinions national-socialistes. Ils sont susceptibles de recevoir des sinécures gouvernementales ou même d’être membres de son cabinet, si elle est élue.

Lettre de Shimon Samuels publiée en anglais dans The Jerusalem Post
le 21 mars 2022
https://www.jpost.com/opinion/article-701949

21 March 2022 1 blog
La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, assiste
à une session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la situation
en Ukraine, à l’ONU, à Genève, plus tôt ce mois-ci (photo Denis Balibouse/Reuters).

Madame Michelle Bachelet,

En 2009, vous êtes devenue présidente du Chili. À peu près à la même date, en tant que délégué en chef du Centre Simon Wiesenthal auprès des Nations unies à Genève, je prenais la parole devant une session du comité préparatoire des ONG pour la deuxième Conférence d’examen de Durban.

En 2001, notre vice-doyen, le rabbin Abraham Cooper, et moi-même participions à la Conférence mondiale des Nations unies contre le racisme de Durban, qui avait pour objectif pour lutter contre le racisme. En fait, nous avons découvert que toutes les véritables questions d’intolérance raciale et de discrimination avaient été détournées au profit d’une campagne d’agitation antisémite.

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 28 janvier 2022
https://blogs.timesofisrael.com/happy-as-a-jew-in-france-what-happened-to-smash-the-dream/

Le Centre Wiesenthal avait choisi d’ouvrir son bureau à Paris car la France abritait – et abrite toujours – les plus grandes communautés juive et musulmane d’Europe. Bien que le recensement religieux n’ait pas sa place dans les statistiques françaises officielles, on estime que vivent en France quelque cinq cent mille juifs et plus de quatre millions de musulmans.

Malgré l’affaire Dreyfus de 1894 qui a révélé un grand schisme entre ses partisans et les antisémites, malgré le rôle collaborationniste joué par le gouvernement de Vichy dans la traque des Juifs et la déportation de plus de soixante-douze mille d’entre eux vers les camps de la mort, le dicton « Heureux comme un Juif en France » persistait toujours.

Article de Shimon Samuels publié en anglais dans the Times of Israel
le 22 décembre 2021
https://blogs.timesofisrael.com/palestinian-intifada-embroideryon-unesco-intangible-cultural-heritage/

Lettre ouverte à la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay

Madame la Directrice générale,

La « Palestine » a fait son entrée à l’Unesco en novembre 2011 pour déclencher chaos et usurpation d’identité. Depuis 2012, les patrimoines juif et chrétien n’ont de cesse d’être piétinés et dépouillés pour valider une affabulation palestinienne.