Editoriaux

Article de Shimon Samuels publié en anglais dans The Jerusalem Post
le 26 janvier 2021
https://www.jpost.com/diaspora/remembering-the-the-jews-of-mena-on-holocaust-remembrance-day-656797

Cet article fait suite à une réunion Zoom en anglais à laquelle participaient 184 Juifs irakiens du monde entier, à l’occasion de la commémoration annuelle des pendaisons de Bagdad, le 27 janvier 1969. Cette réunion, organisée par la communauté des Juifs irakiens de Babylone à Montréal, présentait des témoignages déchirants de témoins de ce « deuxième fahoud » (pogrom).
Voir (en anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=R0Y_Jj3QCGo&feature=youtu.be

En cette Journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah, Yom Ha’Shoah, rappelons-nous du sort qui aurait été réservé aux Juifs de la région MENA si le général allemand Rommel avait remporté la campagne du Désert.

26 January 2021

L’errance dans le désert : au commencement de la Nation juive (photo Haytham Shtayeh / Flash90).

Dans l’esprit des accords d’Abraham, la Shoah et son impact sur les Juifs de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) suscitent un intérêt croissant.

L’Unesco accorde des diplômes universitaires à des terroristes incarcérés – deuxième round

Paris, le 12 janvier 2021

Madame la Directrice générale,

Cela fait vingt-huit ans que le Centre Simon Wiesenthal est accrédité auprès de l’Unesco en tant qu’ONG. Aussi c’est avec une profonde stupeur que nous avons appris, par la très respectée ONG Monitor, qu’en février 2020, votre organisation avait délivré des certificats universitaires à des « diplômés » du terrorisme et à leurs « instructeurs » assassins.

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, Président de la République

Par Shimon Samuels

Paris, le 6 janvier 2021

Monsieur le Président,

Vous avez récemment qualifié l’islam de « religion en crise ». Vous avez également fermé des mosquées qui auraient été fréquentées par des extrémistes, car elles étaient des centres de ralliement et d’incitation à la haine, haine qui encourageait une vague de violence et de terrorisme.

Votre politique a été accueillie par de la colère et des manifestations de boycott anti-Français à travers le monde musulman, non sans rappeler une telle éruption en réponse aux caricatures de Mahomet parues dans Charlie Hebdo.

Paris, le 28 décembre 2020 

Monsieur le Premier Ministre,

Le Centre Simon Wiesenthal est une ONG juive internationale de défense des droits de l’homme. Fondé à Los Angeles en 1977, le Centre compte plus de quatre cent mille membres. Il applique les leçons de l’Holocauste pour lutter contre l’antisémitisme et d’autres formes contemporaines de discrimination et de haine. Le Centre est accrédité en tant qu’ONG auprès des Nations unies, de l’Unesco, de l’OSCE, de l’Organisation des États américains (OEA), du Parlement latino-américain (Parlatino) et du Conseil de l’Europe.

Nos membres du monde entier ont été profondément émus par votre message à l’occasion du centenaire de la conférence de San Remo de 1920. L’État juif est né à San Remo, « où les grandes puissances mondiales de l’époque ont accepté le principe d’un foyer pour les Juifs sur la Terre d’Israël. »

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Jerusalem Post
le 29 novembre 2020

https://www.jpost.com/opinion/jaccuse-in-the-shadow-of-dreyfus-at-the-european-union-650621

Depuis plus d’un an, le Centre Simon Wiesenthal soutient une employée juive espagnole, titularisée depuis 1996 et aujourd’hui haut fonctionnaire de la Commission européenne.

29 Nov. 2020
Cette salle de réunion où va se tenir un sommet des dirigeants de l’UE est spécialement adaptée
pour maintenir la distanciation sociale, au beau milieu de l’épidémie de coronavirus.
Siège du Conseil européen à Bruxelles, Belgique, le 16 juillet 2020 (photo Yves Herman / Reuters).

Le 26 août dernier, on a annoncé à l’employée qu’elle serait congédiée le 1er septembre. Elle s’est retrouvée avec son assurance maladie résiliée, en pleine pandémie de la Covid-19.