Communiqués de presse 2022

Au cours d’une année remplie de propos et d’agressions antisémites, le Centre Simon Wiesenthal a classé ses dix incidents antisémites les plus importants en 2022.

Article publié en anglais par l’équipe du Jerusalem Post
https://www.jpost.com/diaspora/antisemitism/article-726211

le 30 décembre 2022

Le Centre Simon Wiesenthal (CSW) a publié jeudi sa liste des dix incidents antisémites les plus graves survenus en 2022. Cette organisation juive de défense des droits de l’homme a estimé que cette année a connu « une augmentation considérable de la haine des Juifs qui a infecté la culture dominante, les universitaires et les médias à travers le monde ».

Le rabbin Abraham Cooper, vice-doyen et directeur de l’action sociale globale du CSW, a déclaré que « les politiciens expriment des paroles de réconfort aux victimes juives, mais qu’ils n’ont pas pris de mesures efficaces pour freiner les agressions, tandis que les diplomates de l’ONU et l’élite culturelle et universitaire légitiment souvent la haine de l’État juif ».

Alors, quels sont les lauréats ?

Paris, le 18 décembre 2022

En septembre dernier, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, avait félicité le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour sa décision d’expulser l’imam Hassan Iquioussen vers son Maroc natal, pour ses propos fielleux et son incitation à la haine contre la France et les Juifs.

« Sa double nationalité, française et marocaine, nous a amenés à demander instamment à votre homologue à Rabat, le ministre Abdelouafi Laftit, d’emprisonner Iquioussen à son arrivée et de lui refuser tout accès possible aux réseaux sociaux. Cette décision représenterait en outre un geste important, dans l’esprit des accords d’Abraham. »

Iquioussen s’est enfui de France, mais il a été appréhendé en Belgique et il y est actuellement incarcéré, dans l’attente de son expulsion définitive vers le Maroc.

Paris, le 17 décembre 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, appelle Gianni Infantino, président de la Fifa, à empêcher que la cérémonie de clôture de la Coupe du monde au Qatar ne devienne une plateforme politique à travers la chanson du rappeur égyptien de 24 ans Wegz, intitulée La fierté des Arabes. 

Selon les médias égyptiens, Wegz (également connu sous le nom d’Ahmed Ali) a présenté pour la première fois sa chanson lors d’un concert propalestinien à Paris, en mai dernier, enveloppé dans un drapeau palestinien et un keffieh (voir photos ci-dessous). La page Instagram de Wegz est politiquement orientée, la page Twitter Palestine Online le célèbre comme « la fierté des Arabes » et une icône de son programme politique.

17 December 2022

Sa campagne propalestinienne et anti-israélienne, qui attire les éléments islamistes dans les lycées et les universités par le biais de concerts en France, a suscité à l’époque des inquiétudes. Elle représente un danger supplémentaire pour les communautés juives.

Wegz aurait même lancé un appel pour annuler la visite de Ronaldinho en Égypte, parce qu’il s’était rendu en Israël.

« Monsieur le Président Infantino, la Fifa doit mettre fin à l’ambiance hautement politique qui risque d’entacher la cérémonie de clôture de la Coupe du Monde au Qatar. Wegz ne doit pas se produire comme il l’a fait à Paris. Le ‘‘beau jeu’’ ne doit pas devenir une plateforme d’incitation à la haine », concluait Shimon Samuels.

* * *

Pour plus d’informations, contactez Shimon Samuels à csweurope@gmail.com

Article disponible en PDF

Paris, le 15 décembre 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, se disait écœuré par le contenu d’une conférence qui s’est tenue en anglais à l’université de Sciences politiques de Menton le 8 décembre dernier, intitulée « The Plundering of Palestine, Between Biblical Archaeology and Biblical Myths » (« Le pillage de la Palestine, entre archéologie biblique et récits de mythes bibliques). Le conférencier invité, Ahmed El Dabash, est un activiste propalestinien et un chercheur autoproclamé en histoire ancienne. La conférence a apparemment été organisée par le club étudiant « Sciences Palestine », bien qu’aucune trace de l’événement n’ait pu être trouvée sur le site du campus de Menton, et ce club n’apparaît pas non plus sur la liste de l’université.

Paris, le 14 décembre 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, attirait l’attention des autorités municipales toulousaines : « Le collectif ‘‘Palestine vaincra’’ a lancé sa campagne hivernale annuelle dans votre ville, incitant la pratique de BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) contre Israël et soutenant farouchementGaza (gouvernée par le Hamas). »

Après le lancement de sa campagne, ce 9 décembre, le Collectif prévoit d’organiser un autre rassemblement à Toulouse, le jeudi 15. Il semble qu’il se soit approprié une nouvelle fois des panneaux publicitaires de JCDecaux dans les rues de la ville. Cette fois-ci, ses affiches exposent les grandes lignes de son idée de la « Palestine » – qui inclut Israël dans son intégralité –, couleur vert sapin de Noël, avec des décorations multicolores.

14 December 2022