Paris, le 20 décembre 2020

Dans une lettre adressée à la directrice générale du concours Miss France, Sylvie Tellier, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, s’indignait de la vague d’attaques sur Twitter contre April Benayoum, Miss Provence et première dauphine de Miss France 2021.

« Il y a eu des critiques d’organisations féministes qui considèrent les concours de beauté comme avilissants pour les femmes, mais cette année – le centenaire de Miss France – restera dans les mémoires comme un exercice malsain de haine des Juifs », soutenait M. Samuels.

Mlle Benayoum indiquait dans ses remerciements : « J’ai des origines très variées : ma mère est serbo-croate, mon père israélo-italien. Cela m’a donné une passion pour la géographie et la découverte d’autres cultures. »

Ce commentaire lui a valu des tweets tels que : « Tonton hitler ta oublier (sic) d’exterminer Miss Provence » (capture d’écran ci-dessous).

20 December 2020
April Benayoum (Instagram@benayoumapril)
/Tweet antisémite « Tonton hitler ta oublier d’exterminer Miss Provence »

Voici d’autres exemples de choix :
- « Miss Provence elle est israélienne donc celui qui vote pour elle, sa mère c’est une pute »
- « Miss Provence a un lien avec Israël, allez dégage moi ça »
- « Là où il y a des Juifs, il est juste d’y avoir de l’antisémitisme ! »
- « Dites à Miss Provence que l’Israël n’existe pas, c’est la Palestine. »

« Madame la Directrice générale, nous suggérons que la réponse du Concours – en sus d’une protestation auprès de Twitter – soit qu’il adopte la définition de l’antisémitisme de l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste). »

« Nous sommes tout disposés à vous aider à utiliser cet outil – qui a déjà été adopté par l’Union européenne, la France, un certain nombre de démocraties dans le monde entier, des organisations internationales, des universités, des clubs de football et des fédérations sportives, des municipalités, des administrations, des entreprises privées et des ONG – pour nettoyer les ordures qui ont souillé ce concours Miss France », proposait le Centre.

Notre message à la dauphine de beauté française, Mlle Benayoum, est extrait du journal d’Anne Frank : « Pensez à toutes les merveilles qui vous entourent et soyez heureuse ! » concluait Shimon Samuels.

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter.

« Pour que le mal se propage, il suffit que les hommes bons ne fassent rien. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)