Paris, le 8 janvier 2023

Il y a quatre jours, le Centre Wiesenthal avait alerté le ministre français de l’Intérieur d’une conférence qui devait se tenir à Avignon aujourd’hui 8 janvier, accueillant trois prédicateurs connus de l’islam radical.
Voir : https://wiesenthal-europe.com/fr/news-releases-2023/987-le-centre-wiesenthal-au-ministre-francais-de-l-interieur-ins-avignon-devient-elle-la-scene-d-un-islam-radical-ins

Finalement, comme cela s’était produit en novembre de l’année dernière, cet événement a également été annulé.

8 January 2023 Avignon

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, indiquait que « nous avons surveillé les canaux de réseaux sociaux des organisateurs pour chercher qui aurait été le quatrième conférencier, un invité ‘‘mystérieux’’, et quel aurait été le lieu, tenu secret, de la conférence ».

Nous avons découvert que la quatrième intervenante était Mme Feiza Ben Mohamed, correspondante franco-marocaine de l’agence de presse turque Anadolu. Celle-ci avait critiqué la décision de la France d’expulser le prédicateur Hassan Iquioussen. Surnommé « le prêcheur des cités », ce dernier était connu pour son apologie virulente des Frères musulmans.

Le lieu de la conférence a été révélé vendredi soir : elle était programmée dans le village de Cabannes, à quelque 10 km au sud d’Avignon. À la dernière minute, le propriétaire de la salle a refusé de signer le contrat de location, à la suite de plaintes de l’administration locale et de citoyens inquiets. Mais il affirme également avoir reçu des menaces – apparemment de militants d’extrême droite – qui auraient rendu l’événement dangereux pour les participants.

Les organisateurs prétendent que la salle était trop petite pour accueillir les milliers de personnes inscrites. Ils se réjouissent également de la publicité provoquée par la réaction « fasciste ».

« Une chose est sûre, de tels événements contribuent à la polarisation de la société. Les extrémistes des deux bords se plaisent à provoquer la haine et la confrontation, cooptant ainsi des militants plus durs. Leurs querelles ne signifient pas nécessairement que les modérés l’emportent ! » concluait Shimon Samuels.

* * *

Pour plus d’informations, contactez Shimon Samuels à csweurope@gmail.com