Paris, le 21 janvier 2023

Le conseil municipal de Barcelone affirme avoir reporté le vote qui devait rompre le jumelage entre la capitale de la Catalogne et Tel-Aviv, vote prévu en février.

La faction anti-israélienne prétendrait maintenant, avec une méprisante hypocrisie, « ne pas vouloir faire coïncider la rupture du jumelage avec la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste ».

Le défi consiste maintenant à persuader les membres du conseil municipal de voter contre la pétition inspirée par BDS et pour le maintien du jumelage.

« C’est ainsi que nous avons écrit à Manuel Valls, ancien Premier ministre et ministre de l’Intérieur de la France. Il est né à Barcelone et en a été, de 2019 à 201, un éminent conseiller municipal. Nous voudrions qu’il joue de son influence pour convaincre ses anciens collègues », indiquait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal.

« Valls avait dénoncé ‘‘une nouvelle forme d’antisémitisme’’ lors d’une réunion avec le Centre à Paris… Nous continuerons de surveiller cette situation », concluait Shimon Samuels.

* * *

Pour plus d’informations, contactez Shimon Samuels à csweurope@gmail.com