Paris, le 23 octobre 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels – ainsi que le doyen, fondateur et PDG du Centre, le rabbin Marvin Hier, et le vice-doyen et directeur de l’action sociale globale, le rabbin Abraham Cooper – ont exprimé leur solidarité avec la mosquée de Drancy et son imam, Hassen Chalghoumi, au nom des Amis français du Centre et de ses membres dans le monde entier.

23 October 2022
MM. Samuels et Chalghoumi lors de la projection parisienne de « Ce n’est pas un rêve : la vie
de Theodor Herzl » (photo Alain Azria).

Vendredi dernier, un ressortissant algérien sans abri de 42 ans s’est introduit dans la mosquée de Drancy avec un couteau de boucher de 30 cm, avec l’intention avouée de « faire un carnage » en ce jour de prière.

Le service de sécurité a été alerté par un témoin et a isolé l’islamiste, tandis que la police est rapidement intervenue. Au moment de son arrestation, l’homme récitait des versets coraniques et se serait écrié « Allahou Akbar ». Il était apparemment visé par une Obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Le ministère de l’Intérieur déplore qu’au cours de ces quatre dernières années, en moyenne seulement 10 % des personnes devant être extradées l’ont effectivement été. Ceci en raison d’instances d’appel, de conditions médicales et d’autres moyens d’échapper aux contrôles administratifs ou policiers. Ces personnes peuvent être amenées à rejoindre des groupes criminels ou terroristes.

L’imam Chalghoumi, qui a l’habitude de recevoir des menaces de mort, a été placé en sécurité par les agents chargés de sa protection. Il prend très au sérieux l’importance géographique et symbolique de sa mosquée de Drancy, commune d’où sont partis plus de soixante-dix mille Juifs de France vers Auschwitz et d’autres camps de la mort.

En 2006, il avait rappelé les horreurs de la Shoah contre « nos cousins juifs » lors d’une commémoration, à la suite de quoi son domicile avait été vandalisé. Malgré les fréquentes expressions de haine à son encontre de la part d’imams islamistes et de leurs fidèles, il amène chaque année d’autres imams à commémorer l’Holocauste avec leurs « cousins » juifs.

« Il a une idée claire des défis auxquels il est confronté et il entretient une relation étroite avec la communauté juive de France. Il dénonce l’antisémitisme et la campagne BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) ciblant Israël. Il favorise le dialogue et n’hésite pas à dénoncer l’incitation à la haine des extrémistes », témoigne M. Samuels.

« Nous savons que vous avez souvent reçu des menaces de mort, mais cette fois, le suspect voulait s’en prendre également aux fidèles de votre mosquée... Hassen, le Centre Simon Wiesenthal, la communauté juive, ainsi que vos propres fidèles, nous tous avons besoin de vous. Nous vous souhaitons santé et sécurité », concluait Shimon Samuels.

* * *

Pour plus d’informations, contactez Shimon Samuels à csweurope@gmail.com
Veuillez nous laisser vos commentaires sur
https://twitter.com/wiesenthaleuro1