Le 20 septembre 2022

À Madame Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Unesco, Paris

Madame la Directrice générale,

Nous vous écrivons en notre qualité d’ONG accréditée auprès de l’Unesco.

Nous avons appris que, la semaine dernière, votre nouvelle représentante pour l’Iran, l’Afghanistan, le Pakistan et le Turkménistan, Golda El-Khoury, s’est rendue à Téhéran.

20 September 2022
Golda El-Khoury avec le ministre iranien des Affaires étrangères,
Amir-Abdollahian,discutant du patrimoine culturel, de l’éducation et des femmes,
le 13 septembre 2022 (source : ISNA).

Née au Liban, Madame El-Khoury a une excellente expérience du monde musulman, ayant servi au Maroc, en Algérie, en Libye, en Mauritanie et en Tunisie.

L’Iran, cependant, sera son plus grand défi, comme l’a montré sa première rencontre avec le ministre des Affaires étrangères de la République islamique, Hossein Amir-Abdollahian. Entre autres sujets abordés, il a parlé de la « liberté » des femmes. Un comble, le jour où Mahsa Amini, une Iranienne kurde de 22 ans, a été arrêtée par la police des mœurs pour ne pas avoir porté son foulard correctement... et battue à mort !

Nous sommes préoccupés par l’invitation faite au président iranien Ebrahim Raïssi – familièrement connu sous le nom de « boucher » des prisons, y compris celle installée dans une ancienne école de l’Unesco. Il doit prendre la parole lors du Sommet de l’Unesco sur la transformation de l’éducation.

Madame la Directrice générale, Raïssi soutient que la République islamique a codifié « une philosophie éducative irano-islamique qui ne s’appuie pas sur les approches laïques unidimensionnelles du document de l’Unesco de 2030 ».

S’agit-il alors d’une éducation basée sur l’antisémitisme, le négationnisme, la glorification du terrorisme, la violation des droits des femmes, la prise de touristes en otage, l’exécution d’enfants, les pendaisons publiques et le génocide nucléaire ?

Madame la Directrice générale, l’Unesco n’est pas le lieu approprié où « le boucher » puisse exposer ses opinions politiques. Et l’Iran n’est pas un endroit sûr pour votre représentante. Vous devriez demander à Golda El-Khoury de rentrer à la maison.

Nous vous prions de croire, Madame la Directrice générale, en l’assurance de nos respectueux hommages.

Dr Shimon Samuels
Directeur des Relations internationales
Centre Simon Wiesenthal

* * * 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Shimon Samuels : csweurope@gmail.com
Vos commentaires sont les bienvenus sur https://twitter.com/wiesenthaleuro1