• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Envoyé à (par ordre alphabétique) : Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse, Fabien Roussel, Éric Zemmour

Paris, le 5 mars 2022

Madame la Candidate, Monsieur le Candidat à la présidence de la France,

Le Centre Simon Wiesenthal est une organisation des droits de l’homme internationale juive comptant 400 000 adhérents. Il a été fondé en 1977, son siège se trouve à Los Angeles. Le Centre tire les leçons de l’Holocauste pour analyser les problèmes d’intolérance contemporains. C’est une ONG auprès des Nations unies, de l’Unesco, de l’Organisation des États américains, de l’OSCE et du Conseil de l’Europe.

Malgré le contexte horrifiant du déclenchement d’une guerre en Ukraine, tous les autres dossiers demandent également l’attention du futur président de la République.

Depuis 2006, une vague de terrorisme djihadiste a ciblé la France et sa communauté juive. L’antisémitisme banalisé, meurtres et attentats ont rendu le pays dangereux, et pas seulement pour sa population juive.

Depuis 2001, la campagne antisémite BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) visant Israël et les Juifs continue d’empoisonner la société. Malgré l’adoption en France de la définition de l’IHRA (l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste), on constate une répétition de propos antisémites, sous couvert d’« antisionisme ».

Avec la récente épidémie de Covid-19, d’innombrables théories du complot ont occupé les médias sociaux et les manifestations de rue. En 2021, les cas recensés de déchaînement de la haine antijuive ont augmenté de 75 % en France, un triste record parmi les démocraties du monde.

Pour toutes ces raisons, nous posons les questions suivantes aux candidats à la présidentielle :

1. Est-ce que vous, en tant que président/présidente, entendez renforcer la protection des institutions et des écoles juives en France ?

2. Est-ce que votre présidence prendra des mesures pour pénaliser la diabolisation et la délégitimation d’Israël lors des manifestations publiques et dans les médias ?

3. Est-ce que votre présidence s’opposera au vote disproportionné contre Israël dans les organisations internationales ?

Ceux-ci contredisent l’évolution historique de normalisation des relations entre l’État juif et certains États arabes (les accords d’Abraham), contribuant ainsi à inciter à la violence antisémite en France et à l’international.

Veuillez confirmer la réception de cette demande et nous indiquer quand nous recevrons votre réponse, qui peut fournir un élément d’espoir aux Juifs français. Nous vous prions de ne pas rester indifférent à leurs inquiétudes.

Veuillez agréer, Madame la Candidate, Monsieur le Candidat, l’assurance de notre plus profond respect.

Dr Shimon Samuels
Directeur des Relations internationales

Cc : Rabbin Marvin Hier, doyen et fondateur, Centre Simon Wiesenthal
Rabbin Abraham Cooper, doyen adjoint, Centre Simon Wiesenthal