• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Paris, le 12 février 2022

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, le félicitait pour son élection à un quatrième mandat.

Sa lettre lui faisait part de ce souvenir : « Le regretté Simon Wiesenthal exprimait souvent son appréciation pour trois pays :
- les États-Unis, qui l’avaient libéré du camp nazi de Mauthausen ;
- Israël où – après avoir perdu quatre-vingt-sept membres de sa famille dans l’Holocauste – une nouvelle famille lui avait tendu les bras ;
- les Pays-Bas qui, dans les années 1950, avaient organisé une collecte de fonds, un ‘‘Radiothon’’, qui lui avait procuré les moyens de poursuivre son combat pour traduire les criminels de guerre en justice. »

« En 1990, j’ai eu l’honneur d’accompagner Simon à Middelbourg, où il recevait le prix Franklin Roosevelt Four Freedoms des mains de la reine Beatrix », relatait M. Samuels.

« Monsieur le Premier Ministre, après la guerre, Simon considérait la jeunesse comme l’espoir d’un avenir meilleur. Il aurait été choqué de découvrir l’antisémitisme qui ravage aujourd’hui les campus de Hollande.

« Le ‘‘Forum des droits’’ – apparemment un lobby palestinien – a en effet appelé les universités néerlandaises à fournir des listes de contacts avec Israël et des institutions et entreprises juives. Des organisations juives néerlandaises et étrangères qui n’étaient pas nécessairement liées à Israël y ont été ajoutées de la même manière. Curieusement, celles-ci incluent le coordinateur national de votre gouvernement dans la lutte contre l’antisémitisme !

« Le Forum des droits aurait été cofondé par l’un de vos prédécesseurs, l’ancien Premier ministre Dries van Agt. En fait, selon Cnaan Liphshiz, correspondant de la Jewish Telegraphic Agency, dans une interview donnée en 2008, M. van Agt aurait comparé Israël à l’Allemagne nazie... ajoutant que les Juifs ‘‘auraient dû recevoir un morceau de terre en Allemagne’’, et non en Israël.

« Monsieur le Premier Ministre, nous vous prions instamment de condamner le Forum des droits pour avoir introduit dans les universités néerlandaises un climat de haine et d’intimidation, qui rappelle les Protocoles des Sages de Sion du siècle dernier – un faux forgé de toutes pièces par des responsables de la police secrète tsariste russe, et justement décrit comme ‘‘une justification de génocide’’.

« Nous croyons comprendre qu’à ce jour, treize universités se sont conformées à cette scandaleuse demande. Il faut les mettre en garde contre la diffusion de listes ciblant les Juifs. Cet acte fait penser aux collaborateurs nazis néerlandais, qui ont joué un rôle déterminant dans la déportation de plus de cent mille Juifs.

« Monsieur le Premier Ministre, nous voulons croire aux autres Pays-Bas, ceux qui ont soutenu la mission de Simon Wiesenthal », concluait Shimon Samuels.