« Compte tenu de la récente signature d’une paix officielle et de la normalisation des relations avec Israël, nous appelons Votre Altesse à agir immédiatement contre ces ouvrages incompatibles avec les accords d’Abraham. C’est un scandale qui porte atteinte à l’Émirat de Charjah et aux Émirats arabes unis tout entiers. »

Paris, le 6 novembre 2020 

Dans une lettre adressée à S.A. Cheikh Dr. Sultan Bin Mohammed Al-Qasimi, émir de Charjah (Émirats arabes unis), le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, déclarait : « Le Salon international du livre de Charjah a ouvert ses portes cette semaine, et notre attention a été attirée par la malencontreuse présence de livres antisémites. Nous déplorons que ce salon soit la cible d’éditeurs malveillants, en particulier l’éditeur égyptien récidiviste Dar El-Kitab Alaraby (stand D5-D6). Voici quelques-uns des titres qu’il expose :

Des pions dans le jeu. Application pratique des Protocoles des Sages de Sion par William Guy Carr [notoire théoricien du complot antisémite], traduit par Magdi Kamel

Les Protocoles des Sages de Sion : les complots maçonniques pour dominer le monde par Mansour Abdel Hakim [d’après le célèbre faux de la police secrète tsariste du début des années 1900]

Les Rothschild - Marchands de guerres et révolutions par Magdi Kamel

Mein Kampf par Adolf Hitler (édité par Farid al-Falluji)

Le Talmud - Secrets... Faits - Révélation des complots juifs pour contrôler le monde – par le Dr El-Hussainy Madi

Theodor Herzl... le Satan du sionisme et le diable de l’ère moderne par Essam Abdelfattah et Mohamed Sewify Abdallah. »

6 Nov. 2020 1

M. Samuels poursuivait sa lettre en ces termes : « Dar El-Kitab Alaraby figure au nombre d’autres éditeurs qui abusent de ce salon. Voyez en pièce jointe la liste des éditeurs récidivistes et des titres haineux présents à Charjah, qui exposent régulièrement sur les salons arabes du livre... L’année dernière, les salons du livre de Charjah et d’Abou Dhabi ont été victimes de théoriciens du complot et de publications nazies. »

6 Nov. 2020 2

« Votre Altesse, afin d’expurger la haine du Salon international du livre de Charjah, vous pourriez vous inspirer du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca : les titres antisémites y sont supprimés de la même manière que les titres islamophobes, conformément à la politique du roi du Maroc Mohammed VI. Nous invitons le Salon international du livre de Charjah à suivre cet exemple et à garder à l’esprit qu’il suffit aux éditeurs récidivistes de remplacer les volumes retirés des stands. Nous exhortons donc les autorités du Salon à appliquer les mesures appropriées, en bannissant les éditeurs et les catalogues qui présentent des titres antisémites et anti-israéliens », peut-on lire dans la lettre.

Le Centre déclarait : « Compte tenu de la récente signature d’une paix officielle et de la normalisation des relations avec Israël, nous appelons Votre Altesse à agir immédiatement contre ces ouvrages incompatibles avec les accords d’Abraham. C’est un scandale qui porte atteinte à l’Émirat de Charjah et aux Émirats arabes unis tout entiers. »

« Nous avons également fait part de notre inquiétude auprès du ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis par l’intermédiaire de leur délégué permanent auprès de l’Unesco, ainsi qu’auprès de leur Département de la culture. Copie de cette lettre a en outre été adressée aux ambassadeurs des États-Unis et de Suède, ainsi qu’à l’Institut français, chacun honorant de la présence d’un représentant l’inauguration du Salon international du livre de Charjah », concluait M. Samuels.

List_of_Antisemitic_Books.pdf

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter.

« Pour que le mal se propage, il suffit que les hommes bons ne fassent rien. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)