« Le festival ‘‘Falastin’’ est une voix qui peut inciter à la haine. Il ne s’agit pas de ‘‘liberté d’expression’’. » 

Paris, le 1er octobre 2020 

Dans une lettre adressée au Premier ministre italien, Giuseppe Conte, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait « sa profonde préoccupation face au festival Falastin-Palestine qui se tient du 1er au 4 octobre dans les jardins de Verano, à Rome (district de San Lorenzo). Ce festival est organisé sous le patronage du 2e arrondissement.

M. Samuels indiquait que, « après l’inauguration qui aura lieu cet après-midi sous la houlette du président de l’arrondissement, le programme de ce festival consistait essentiellement en un plan d’action de la campagne BDS, dirigé par Anwar Odeh, Marinella Chieppa et Stephanie Westbrook – tous des activistes de BDS ». 

Le Centre soutenait que « BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) est une campagne qui a pour objectif de nuire à l’État d’Israël. Elle s’inspire du violent programme échafaudé par l’Allemagne nazie dans les années 1930, ‘‘Kaufen Nicht bei Juden’’ (‘’N’achetez pas chez les Juifs’’) ». 

La lettre précisait que « l’Italie a adopté la définition de l’antisémitisme de l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste), qui décline les dangers de BDS pour les communautés juives locales, spécialement en Europe ». 

La lettre soulignait que « notre Centre appuie la communauté juive de Rome et se joint à sa protestation contre la municipalité hôte de ce festival ». 

« Monsieur le Premier Ministre, la campagne BDS représente une menace pour l’Italie tout entière. C’est pourquoi nous vous prions instamment de prendre des mesures à l’encontre de ce genre d’initiative, dont sa fermeture… Ce festival dénommé ‘‘Falastin’’ est en fait une voix qui peut inciter à la haine. Il ne s’agit pas de ‘‘liberté d’expression’’ », concluait Shimon Samuels.

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter.

« La combinaison de haine et de technologie est le plus grand danger qui menace l’humanité. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)