« Il faut retirer à Wiley Kat la médaille qu’il a reçue. »

Paris, le 27 juillet 2020

Ce mois-ci, Richard Kylea Cowie Jr., connu sous le nom de scène de Wiley Kat et considéré comme le chef de file britannique de la musique grime, a posté des messages où il décrit les Juifs comme « des lâches et des serpents », les comparant au Ku Klux Klan.

Après une enquête policière, il a été exclu de sa société de production… Wiley s’est justifié : « Si vous travaillez pour une société appartenant à deux Juifs et que vous défiez la communauté juive de quelque manière que ce soit, vous allez pour sûr en être renvoyé. »

Il a en outre signifié en argot que les Juifs devraient tous être fusillés et ajouté : « Communauté juive, c’est ce que vous méritez ! »

« Le Centre s’est joint à la Campagne contre l’antisémitisme et a signé une pétition exigeant que sa médaille du prestigieux Ordre de l’Empire britannique lui soit retirée », indiquait le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels.

« En novembre 2019, l’ancien chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, avait remercié Wiley sur Twitter pour son soutien électoral… »

La Campagne contre l’antisémitisme a bloqué les comptes de Wiley sur Twitter et Facebook (hashtag #NoSafeSpaceForJewHate) et mis à l’index tout média qui ne prendrait pas de mesures contre lui », concluait M. Samuels.