« D’autres manifestations sur le même thème sont organisées en France, en Europe et partout dans le monde… Elles doivent être reconduites le 1er juillet. » 

« Le Centre est en contact avec les ministères concernés partout où ces rassemblements ont lieu. » 

Paris, le 27 juin 2020 

Un important rassemblement anti-Israël a défilé ce samedi dans le centre de Paris, de Barbès à Nation. Organisé par une coalition de groupes propalestiniens, au nombre desquels Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network (réseau de solidarité aux prisonniers palestiniens), BDS France, Euro-Palestine, etc., il a compté dans ses rangs des membres de l’extrême gauche et des organisations syndicales.

Leur message : « Ce régime ouvertement colonialiste et raciste se sent d’autant plus encouragé dans cette voie criminelle qu’avec une actualité mondiale, marquée notamment par l’épidémie de coronavirus et ses conséquences, il espère détourner l’attention de ses propres crimes contre le peuple palestinien.

« C’est pourquoi les organisations engagées dans la lutte contre le colonialisme et son frère jumeau le racisme, appellent à manifester à Paris samedi 27 juin... pour affirmer notre solidarité avec la Palestine et sa résistance. »

27 June 2020
Affiches à Paris, du réseau propalestinien Samidoun au syndicat CGT…

Le Centre a appris que de telles manifestations étaient également prévues à travers la France, à Marseille, Lille, Nice, Strasbourg, Ajaccio, Albertville, Auch, Auxerre, Caen, Clermont-Ferrand, Nancy, Nîmes, Rennes, Saint-Étienne... mais aussi en Europe et dans le monde entier : au Luxembourg, à Göteborg (Suède), Bonn et Coblence (Allemagne), Vienne (Autriche), Rome, Milan, Turin, Naples, Bologne, Cagliari, Gênes, Messine, Palerme, Syracuse, Vicence (Italie), Santa Ana (Californie), Toronto (Canada).

« Comme toujours au cours de ces rassemblements pointe le danger de dérives antisémites. Ils sont accompagnés de slogans diabolisant les Juifs et de la promotion de BDS et, comme cela s’est produit durant l’été 2014, de violences perpétrées par des manifestants survoltés qui s’en prennent à des cibles juives ou présumées comme telles », déclarait le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels.

« Au milieu des slogans, les CRS ont réussi à contenir les manifestants et à éviter qu’ils ne prennent les rues adjacentes, évitant cette fois toute violence », poursuivait-il.

« D’autres manifestations sur le même thème sont prévues le 1er juillet… Nous sommes en contact avec les ministères européens concernés partout où elles doivent se produire », concluait M. Samuels.