« VRT nous a répondu que la série ‘‘Children of the Holocaust’’ a été vérifiée par quatre experts. Certainement pas des experts en histoire de la Palestine juive ou arabe ! »

Paris, le 14 juin 2020 

Dans une lettre adressée à la Première ministre de Belgique, Mme Sophie Wilmès, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait son indignation devant « la distorsion de l’Holocauste diffusée par la chaîne publique belge flamande VRT dans sa série télévisée ‘‘Children of the Holocaust’’ ».

La lettre s’offusquait du fait que « l’organe étatique VRT ait scandaleusement affirmé qu’en mai 1948, ‘‘des militants juifs perpétuèrent des massacres dans vingt villages palestiniens, provoquant la fuite de centaines de milliers de Palestiniens… alors qu’aucune mention n’est faite de la terreur arabe et des pogroms perpétrés à partir de 1929 contre des villages et des villes juives à travers la Palestine sous mandat britannique ».

14 June 2020 1
Émeutes arabes de 1929 contre les Juifs de Palestine sous mandat britannique, relayées
par
The New York Time et The Baltimore News (crédit :
camera.org).

M. Samuels indiquait que, « sous le Mandat, seule la population juive était désignée comme ‘‘palestinienne’’. Les Arabes de Palestine étaient dirigés par le Grand Mufti Hadj Mohammed Amin al-Husseini, qui avait fui à Berlin et demanda à Hitler de préparer des chambres à gaz destinées au Yichouv – ses voisins juifs. En novembre 1947, les Nations unies votèrent la partition du Mandat et accordèrent 22 % des terres aux Juifs, qui acceptèrent sur-le-champ. Quant aux États arabes, ils refusèrent et déclarèrent la guerre. Al-Husseini ordonna l’évacuation de tous les Arabes pour qu’ils puissent revenir, à une date ultérieure, dans une Palestine judenrein (purifiée de toute présence juive) ».

14 June 2020 2
1943 : le Grand Mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini rencontre le chef SS Heinrich Himmler
(crédit : Bettman/Corbis).

La lettre rappelait que « la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël appelait – avec l’appui de son Premier ministre, le leader sioniste David Ben Gourion – la population arabe à rester et à construire ensemble, Juifs et Arabes, un État pacifique… Huit cent mille Juifs furent expulsés des pays arabes où ils avaient vécu pendant des siècles, tandis que quelque cinq cent mille Arabes obéirent aux ordres d’al-Husseini… Les réfugiés juifs, y compris des rescapés de la Shoah, furent absorbés en Israël, alors que les réfugiés palestiniens furent placés par leurs hôtes arabes dans des ‘‘camps de l’ONU’’, où ils sont restés jusqu’à ce jour. La haine s’y accumule et le conflit qui aurait pu être résolu voilà des décennies se perpétue ».

Le Centre faisait remarquer à la Première ministre qu’il était « bien conscient de l’impact de l’Holocauste sur sa propre famille. La distorsion de l’Holocauste pour semer la haine d’Israël et de la diaspora juive n’avait pas lieu d’être sur une chaîne publique belge ».

« Madame la Première Ministre, nous vous prions instamment de mener une enquête et de prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre de VRT, qui aurait récidivé après d’autres provocations antijuives. Cette société de diffusion nous a répondu que la série ‘‘Children of the Holocaust’’ a été vérifiée par quatre experts – certainement pas des experts en histoire de la Palestine juive ou arabe », concluait M. Samuels.