• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

« Yom Kippour 1938 tombait un 5 octobre. »

Paris, le 10 octobre 2019

Dans une lettre adressée au ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui indiquait que « la communauté juive de Halle remonte au XIIe siècle… Le 10 novembre 1938, la Nuit de cristal – le pogrom organisé par l’État dans toute l’Allemagne – a vu la destruction de cette synagogue locale, avec la déportation de deux cents de ses habitants à Buchenwald, et l’anéantissement de huit cents ans de vie juive ».

« Il est intéressant de noter, continuait la lettre, que Yom Kippour 1938 tombait un 5 octobre… On sait que les terroristes, aussi bien d’extrême droite qu’islamistes, frappent souvent à des dates anniversaires. »

« Si c’est le cas, cet attentat pourrait bien préfigurer la Nuit de cristal », s’inquiétait M. Samuels.

« Reste un autre point préoccupant : l’auteur de l’attentat a diffusé son crime sur les réseaux sociaux. Or on le voit effectuer plusieurs allers-retours à sa voiture pour se réarmer – signe d’un ‘‘vide policier’’. »

« Le fait que les autorités soient intervenues tardivement dans cette attaque manifestement antisémite exige une enquête officielle… Le mois prochain, pour la commémoration de la Nuit de cristal, il faudra lancer un état d’alerte maximum à l’échelle nationale », concluait M. Samuels.