Paris, le 23 octobre 2021

Notre 1er prix du Pire délinquant 2021 est attribué à la Syrie pour ses ouvrages récidivistes prônant la théorie du complot antisémite. Le 2e prix revient au Qatar.

Le Centre Simon Wiesenthal est, pour la 19e année consécutive, la seule organisation non gouvernementale à surveiller le langage de haine et de violence sur les stands des éditeurs douteux à la Frankfurter Buchmesse (FBM) – les « Olympiades des salons du livre ».

Une foire hybride cette année en raison de la pandémie : près de deux mille éditeurs, y compris les participants par voie électronique avec leurs catalogues en ligne, représentaient quelque soixante-dix pays, à la conquête de contrats de vente.

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, a déclaré lors de la clôture de la Foire du livre que « notre lauréat du prix du Pire délinquant 2021 est attribué à la Syrie pour ses ouvrages récidivistes prônant la théorie du complot antisémite ; le 2e prix revient au Qatar ».

La Syrie est présente sur son propre stand, mais elle est aussi représentée sur les stands du Qatar et de l’Égypte.

23 October 2021

Dar Al Awam (Syrie), via le Qatar

1
- La nature des Juifs dans le Coran, par Nabil Khalid El Agha
(les Juifs méprisent les musulmans et complotent contre eux, les textes religieux juifs sont corrompus)

Une présentation détaillée de ce livre est publiée en arabe dans le journal qatari Al-Watan :
https://www.al-watan.com/news-details/id/50368

L’écrivain Nabil Khaled Al-Agha dit que les Juifs ont conspiré avec les forces de l’arrogance et qu’il voit dans le message de son livre « La nature des Juifs dans le Noble Coran », publié par Darnoor Houran Damas et Dar Al-Ulum, que l’étude de la nature juive à travers le Saint Coran est une nécessité pour nous, Arabes et musulmans.
Le livre comprend cinq chapitres dans lesquels l’auteur passe en revue les définitions, le comportement des Juifs à travers la sourate Yusuf et pourquoi les Juifs complotent contre l’islam et les musulmans, et la réfutation par le Coran des allégations des Juifs, et leur remise en question de la prophétie du Prophète Mahomet « que la paix soit sur lui », et pourquoi Dieu était en colère contre les Juifs et les a expulsés de Sa miséricorde.
Dans son introduction au livre, l’écrivain Ismail Al-Smadi a passé en revue le rôle de la religion juive dans la formation de la personnalité juive et de la personnalité juive dans la perception chrétienne européenne, les dimensions légendaires de la personnalité, l’histoire juive, la personnalité antisociale et autres phobies, et pourquoi les Juifs persécutent le peuple palestinien. Al-Agha passe en revue la terminologie : le Peuple du Livre, les polythéistes, les hypocrites, les athées, les rabbiniques, le Mur des lamentations, le mur d’Al-Buraq et Nabuchodonosor.
Il déclare que le sioniste : est celui qui croit en la croyance sioniste « soit dans sa forme de colonisation, soit loin de sa forme de colonisation ». Par conséquent, il y a une différence profonde entre le sioniste et le Juif, et entre eux d’une part et les Israéliens d’autre part, comme le dit le chercheur le plus célèbre Abdel Wahab Al-Masiri dans l’Encyclopédie des Juifs, du judaïsme et du sionisme. « L’Israélien est un citoyen de l’État sioniste, et il est différent de « l’Israélien » ou d’un membre du « Groupe Israël » qui sont les Hébreux en tant que groupe religieux, et tous les Israéliens ne sont pas sionistes, tout comme tous les sionistes ne sont pas nécessairement israéliens, et il n’y a pas de synonyme entre « Israélien » et « Juif ». En fait, Il y a beaucoup d’Israéliens qui rejettent la foi juive, dit El-Messiri.
L’auteur dit, « Le judaïsme » est la plus ancienne des religions monothéistes, et les Juifs croient fermement en l’unité de Dieu, et il a été mentionné dans le livre du Deutéronome : « Écoute, ô Israël, le Seigneur, notre Dieu, est le seul Seigneur. » Le judaïsme est la religion de Moïse, paix et bénédictions soient sur lui, pour les enfants d’Israël qui sont d’origine hébraïque, et environ 14 millions de personnes dans le monde appartiennent à cette religion d’origines différentes. La religion juive n’a pas été épargnée par la confusion, l’interprétation et la distorsion en raison de la perturbation des Juifs eux-mêmes dans leur vie, leurs moyens de subsistance et leur comportement, et cette perturbation les a incités à adhérer à la religion juive, qui a été fondée sur le fait que Dieu est capable de tout et le créateur de tout et est libre de tout défaut, et qu’il a créé « Israël » à partir de sa progéniture. Abraham, paix et bénédictions soient sur lui, afin de former son peuple élu, et il envoya sa loi à Moïse pour conduire ces gens à leur accomplissement, selon leur revendication. Les Juifs croient aussi que Dieu a fait une alliance avec Abraham en le bénissant, lui et ses descendants, parce qu’ils l’adoraient et ils sont restés fidèles à son culte, et que cette alliance a été renouvelée avec Isaac et Jacob, qui est également connu sous le nom d’Israël, et que ses fils ont été nommés d’après lui, les Enfants d’Israël ou les Israélites, et Dieu révéla plus tard aux Enfants d’Israël par Moïse, que la paix soit sur lui, les Dix Commandements et les lois qui leur montrent comment vivre leur vie et construire leur société. Les Juifs s’appellent eux-mêmes « le peuple élu de Dieu », c’est-à-dire celui choisi par Dieu –
affirment-ils pour accomplir certains devoirs et assumer des responsabilités spéciales telles que l’établissement d’une société juste et la vénération du Dieu unique. En même temps, cela les rend responsables de leurs péchés et de leurs défauts. Les rabbins des Juifs « rabbin singulier, un titre détenu par un ecclésiastique juif » ont imposé à leurs disciples de nombreuses règles, lois et interdictions difficiles à transcender, dans le but de rappeler aux Juifs leur séparation et leur distinction des autres êtres humains, ce qui a conduit les autres à se moquer d’eaux, et à accentuer leur personnalité isolée.
L’auteur note ce qu’il a appelé le faux sentiment de supériorité, et il dit : Les Juifs prétendent qu’ils dépendent dans leur législation, leur culte et leur comportement de ce qui provient de la Torah que Dieu Tout-Puissant a révélé à Son Prophète Moïse, paix et bénédictions soient sur lui. Dix fois, et l’origine de ce mot a divergé, certains d’entre eux s’y réfèrent comme ayant une origine arabe, et certains d’entre eux s’y réfèrent comme ayant une origine hébraïque. Ceux qui s’y sont référé comme étant d’origine arabe
dont Ibn Manzur et Al-Zamakhshari – croient que la Torah signifie luminosité et lumière, comme le Saint Coran l’a décrit dans la sourate Al Imran : « En effet, nous avons envoyé la Torah dans laquelle il y a la direction à suivre et la lumière » (sourate Al-Maida, verset 44). Elle éclaircit les ténèbres de l’égarement et révèle la vérité et la lumière comme une métaphore de l’éloquence et de la vérité.
Et sous le titre « La Torah piégée », il dit : Les érudits ont convenu que la copie originale de la Torah, c’est-à-dire celle qui a été révélée à Moïse, paix et bénédictions soient sur lui, ainsi que les copies de l’Ancien Testament ont été perdues des mains des soldats de Bakhtawar, et quand Antiochus, le roi des Francs, est entré dans Jérusalem (Al Kuds), il a brûlé tous les exemplaires. L’Ancien Testament a ordonné le meurtre de tous ceux qui en avaient une copie. Les Juifs ont trouvé que c’était une occasion appropriée d’écrire à nouveau la Torah. Ils ont déformé la Torah de Moïse en une horrible déformation et l’ont réécrite, et l’ont remplie de mensonges que les découvertes archéologiques ont commencé à exposer jour après jour et à discréditer la plupart des écrits de la Torah.
Le Saint Coran, d’où le mensonge ne vient ni d’avant ni d’après, a confirmé que les Juifs déviants avaient posé leurs mains pécheresses sur la Torah originelle, qu’ils ont ainsi modifiée et déformée pour qu’elle se plie à leurs démons...

2 - Jour de colère, par Safar bin Abdul-Rahman al-Hawali
En l’an 2000, al-Hawali a écrit un traité sur la seconde intifada, intitulé
Jour de colère. Il y soutenait que les prophéties bibliques utilisées par les fondamentalistes chrétiens pour soutenir l’État d’Israël prédisaient en fait sa destruction.

3 - Le judaïsme est-il une religion céleste ?, par Abdul Majeed Hamo

4 - Babylone et la distorsion de la Torah
, par Abdul Majeed Hamo

5 - Babylone et la distorsion de la Torah volume 2,
par Abdul Majeed Hamo

6 - Les Cananéens et la Torah déformée, par Abdul Majeed Hamo

7 - Le message chez Sabbataï Tsevi et Abdullah ibn Saba
, par Ahmed Mahmoud Al-Shorbaji

Les éditeurs Dar Al Awan et Dar Ghar Hira étaient à la fois présents sur le stand syrien dans le hall 4.1, stand H40, et à côté des éditeurs égyptiens, dans le hall 4.1, stand G47.

Jusqu’à présent, les accords d’Abraham ont permis de garder propres les stands des Émirats arabes unis, de Bahreïn et du Maroc.

Par contre, la Syrie, l’Égypte (bien qu’en paix avec Israël), le Liban, l’Irak, etc. présentent régulièrement des ouvrages antisémites.

Grâce à nos conclusions, la Foire du livre de Francfort a dressé une liste noire des éditeurs qui publient de la littérature haineuse.

Nous continuerons de surveiller les stands car l’incitation à la haine contrevient aux obligations contractuelles des éditeurs qui exposent à la Foire du livre de Francfort.

« Nous espérons voir le jour où la Foire sera déclarée exempte de haine », concluait Shimon Samuels.

* * *

« Pour que le mal se propage, il suffit que les hommes bons ne fassent rien. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)