Paris, le 15 juin 2021

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’Unicef, Henrietta H. Fore, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, lui faisait part de sa profonde préoccupation face à la nomination de l’acteur égyptien Ahmed Helmy au poste d’ambassadeur régional de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA).
Voir (en anglais) : https://www.unicef.org/egypt/press-releases/unicef-appoints-ahmed-helmy-regional-ambassador

La lettre se poursuivait en ces termes : « Notre Centre est sidéré que les services rendus précédemment par M. Helmy auprès de l’Unicef soient considérés comme ‘‘la promotion des droits de l’enfant et la sensibilisation aux questions de développement de la petite enfance dans la région MENA’’, alors qu’il ne prenait pas en compte les enfants d’Israël, victimes du terrorisme palestinien et des roquettes lancées depuis Gaza sur les maisons et les écoles à la frontière de Gaza depuis des années. »

M. Samuels indiquait que « l’image de la Palestine que M. Helmy publie sur ses comptes Facebook, Twitter et Instagram explique peut-être cette omission : il supprime l’existence d’Israël de sa carte, effaçant ainsi tous les enfants israéliens de sa sollicitude ».

15 June 2021

Sur les réseaux sociaux, M. Helmy prie en arabe :
« Ô Allah, nous Te demandons de les retenir par la peau du cou et nous cherchons refuge en Toi contre leur mal... »

En réponse, quantité de likes et de commentaires exprimant la haine d’Israël lui sont parvenus.

Le Centre appelait Mme Fore à « considérer que la nomination de M. Helmy en tant qu’ambassadeur risque de démultiplier, même involontairement, les incitations à la haine et à la violence à l’encontre des communautés juives, fait que nous constatons hélas à travers l’Europe, les États-Unis et le Moyen-Orient ».

« Nous vous prions instamment d’annuler la nomination de M. Helmy et de le remplacer par une voix pour la paix et la réconciliation », concluait Shimon Samuels.

* * *

« Il n’y a pas de liberté sans justice. » Simon Wiesenthal, 1908-2005