Paris, le 5 mars 2021

Le Centre Wiesenthal a félicité les agents de sécurité de l’école juive de Marseille qui ont identifié et immobilisé un individu brandissant un couteau en céramique devant l’établissement, ainsi que la police qui est intervenue rapidement et qui a arrêté cet assaillant.

Au cours de l’année écoulée, plusieurs agressions à l’arme blanche ont eu lieu en France contre des enseignants, juifs ou non, la plus récente étant la décapitation de Samuel Paty, le professeur d’histoire qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet pour illustrer son cours sur la liberté d’expression.

La plupart des auteurs de ces crimes sont des djihadistes radicalisés, infestés de haine anti-juive.

Bien que la police française intervienne dans la plupart des cas immédiatement, les individus mis en examen sont trop souvent traités par les tribunaux avec ménagement. Les crimes au caractère antisémite évident sont trop souvent rejetés au motif de stupéfiants, d’alcool ou de déficience mentale.

« Le Centre Wiesenthal surveillera de près le traitement judiciaire donné à l’individu arrêté aujourd’hui, qui semblerait mentalement perturbé, mais aussi déterminé à attaquer. Nous partageons le soulagement des élèves, des enseignants et des parents face au danger », concluait Shimon Samuels.

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter.

« Pour que le mal se propage, il suffit que les hommes bons ne fassent rien. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)