Paris, le 5 février 2021

Monsieur le Président de la République,

Nous nous tournons vers vous en soutien à Meyer Habib, membre de l’Assemblée nationale, qui fait campagne pour rétablir l’équilibre sur l’État d’Israël dans les émissions de France Inter. Ce qui semble être une récidive obsessionnelle dans le parti pris anti-israélien de cette station de radio nationale a donné lieu à un avertissement du Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Quelques exemples :

France Inter : « À Gaza, la frontière avec Israël est l’une des plus dangereuses au monde. Et pourtant, les agriculteurs continuent de cultiver leurs champs, tout en prenant de grands risques. »

CSW : La vérité est tout à l’opposé, ce sont les agriculteurs israéliens qui sont quotidiennement attaqués depuis Gaza par des roquettes et des ballons-bombes.

France Inter : « Le bras de fer d’Israël affaiblit l’économie palestinienne. »

CSW : En fait, l’Autorité palestinienne a refusé pendant des mois de percevoir des taxes d’Israël pour le fonctionnement quotidien de son administration, parce qu’Israël a réclamé qu’un terme soit mis au régime de pension des terroristes.

France Inter : « Les installations médicales palestiniennes pour la lutte contre le Covid-19 ont été détruites par Tsahal... Israël refuse de vacciner les terroristes palestiniens emprisonnés. »

CSW : Il s’avère que les prisonniers ont été parmi les premiers à recevoir des vaccins, afin d’éviter la propagation du virus en milieu carcéral. De même, Israël a envoyé des vaccins à l’Autorité palestinienne à l’intention de son personnel médical, également pour éviter le déversement de malades vers les hôpitaux israéliens.

Cette semaine, France Inter est devenue le porte-parole d’un membre du Front populaire de libération de la Palestine (le FPLP est classé par de nombreux pays dont l’Union européenne – comme organisation terroriste). Ce locuteur a demandé que « Palestine » remplace « Israël ».

Monsieur le Président de la République, il semble que, soit France Inter est victime de fake news, soit, plus vraisemblablement, on l’utilise à ses dépens pour qu’elle prête sa voix à l’antisionisme antisémite.

Meyer Habib fait partie des députés qui ont voté en faveur de l’adoption par l’Assemblée nationale de la définition de l’antisémitisme de l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste). Il faudrait que ce document soit lu par tous les animateurs de France Inter.

Monsieur le Président de la République, vous avez réclamé une législation qui protège les valeurs de la République, notamment face à l’influence des idéologies islamistes et à la montée du terrorisme djihadiste en France.

Des positions médiatiques déséquilibrées sur le Moyen-Orient et, en particulier, sur la question israélo-palestinienne, pourraient inciter à une plus grande radicalisation, ce qui mettrait les Juifs de France en danger.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre profond respect.

Dr Shimon Samuels
Directeur des Relations internationales
Centre Simon Wiesenthal

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter.

« La haine est un boomerang, qui revient vers tout le monde et n’épargne personne, ni les faibles ni les puissants. »
Simon Wiesenthal, 1908-2005 (extrait de son ouvrage Justice n’est pas vengeance)