« Prenez des mesures pour désinfecter la société de cette maladie dangereuse et récurrente ! »

Paris, le 19 janvier 2021

Dans une lettre adressée au président du Parlement européen, David Sassoli, ainsi qu’à vingt députés européens belges, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, attirait leur attention sur « la scandaleuse reconnaissance posthume rendue à deux Flamands collaborateurs nazis durant la Seconde Guerre mondiale, pour le rôle qu’ils auraient joué dans ‘‘le développement et l’essor de l’indépendance, de l’identité et de la langue flamandes’’ (sic), reconnaissance rendue à l’occasion du 50e anniversaire du magazine du parlement flamand ».

- August Borms fut en effet un nationaliste flamand, mais aussi un sympathisant nazi qui chercha refuge à Berlin vers la fin de la guerre. En 1946, il fut fusillé par un peloton d’exécution pour crimes de collaboration.

- Staf De Clercq salua l’occupation nazie et dirigea les équipes qui identifiaient et raflaient les Juifs pour les déporter à Auschwitz. Plus de vingt-quatre mille Juifs belges et fugitifs étrangers furent regroupés à Malines avant d’être envoyés dans les camps de la mort.

Le Centre affirmait que « cette glorification de collaborationnistes nazis ne peut que :
- renforcer l’idéologie des partis politiques populistes lors de futures élections ;
- stimuler le recrutement de jeunes gens frustrés dans les rangs extrémistes ;
- engendrer la célébration par des nostalgiques d’autres criminels de guerre nazis ;
- contribuer au commerce en expansion de souvenirs nazis ;
- soutenir la banalisation de l’Holocauste et le négationnisme... et, surtout,
- inciter à la haine et à la violence contre les Juifs en vie, ainsi qu’à la profanation des cimetières où reposent leurs morts.

« Nous appelons le Parlement européen et les députés européens belges à prendre des mesures pour désinfecter la société de cette maladie dangereuse et récurrente », concluait Shimon Samuels.

___________________________________________

Copie de cette lettre a été adressée aux députés européens belges suivants :

Collège flamand :
Geert Bourgeois, Assita Kanko et Johan Van Overtveldt - Alliance néo-flamande (N-VA)
Gerolf Annemans, Filip De Man et Tom Vandendriessche - Intérêt flamand (Vlaams Belang)
Guy Verhofstadt et Hilde Vautmans – Libéraux et démocrates flamands (VLD)
Cindy Franssen – Groupe Chrétiens démocrates et flamands (CD&V)
Kathleen Van Brempt - Parti socialiste flamand & autres (SPA)
Sara Matthieu - Parti vert (Groen)

Collège francophone :
Marie Arena et Marc Tarabella - Parti socialiste (PS)
Philippe Lamberts et Saskia Bricmont - Parti vert (Ecolo)
Olivier Chastel et Frédérique Ries - Mouvement réformateur (MR)
Marc Botenga – Parti du travail de Belgique (PTB)
Benoît Lutgen - Centre démocrate humaniste (CDH)

Collège germanophone :
Pascal Arimont - Parti social-chrétien (CSP)

* * *

Si vous êtes témoin ou victime d’antisémitisme ou de toute forme de discrimination dans les réseaux sociaux, veuillez nous contacter. 

« La haine est un boomerang, qui revient vers tout le monde et n’épargne personne, ni les faibles ni les puissants. »
Simon Wiesenthal, 1908-2005 (extrait de son ouvrage Justice n’est pas vengeance)