• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2021

« C’est un outil d’intention génocidaire pour effacer l’État juif de l’espace-temps. »

Paris, le 27 août 2021

Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, António Guterres, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait sa vive émotion en apprenant qu’il avait réceptionné, ce 19 août, une exposition intitulée « Livres de l’ONU sur la Palestine ». Au nombre des ouvrages qui y seront présentés : Le peuple palestinien : racines éternelles, horizons infinis ; Racines non réalisées, promesses non tenues ; Les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme de la Naqba palestinienne (la Catastrophe).

Paris, le 25 août 2021

L’appel du Centre Wiesenthal au ministre espagnol des Universités, Manuel Castells Oliván, pour une action rapide, en collaboration avec l’association madrilène Acom (Action et communication au Moyen-Orient), a abouti à cette victoire contre la banalisation de l’Holocauste.

25 August 2021

Tout au long de la journée, il y a eu deux démentis sur les réseaux sociaux, mais finalement le cours a bien été annoncé comme définitivement annulé.

Shimon Samuels a déclaré : « Nous resterons vigilants contre de telles tentatives d’apporter cette forme d’antisémitisme sur les campus à travers l’Europe. »

* * *

« Ma cause était la justice, non la vengeance. Mon travail est pour un lendemain meilleur et un avenir plus sûr pour nos enfants et nos petits-enfants. » (Simon Wiesenthal, 1908-2005)

Paris, le 23 août 2021

Dans une lettre adressée au ministre espagnol des Universités, Manuel Castells Oliván, le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, déclarait : « Il a été porté à l’attention du Centre que l’université de Saint-Jacques-de-Compostelle accueillera un ‘‘séminaire’’ intitulé ‘‘Auschwitz/Gaza : un terrain d’essai pour la littérature comparée’’. »

23 August 2021

Il poursuivait en ces termes : « Le titre même et le contenu attendu de ce séminaire ne sont pas une question de ‘‘liberté d’expression’’, mais une banalisation de l’Holocauste, qui peut inciter à la haine et à la violence contre les Juifs d’aujourd’hui. »

Paris, le 14 août 2021

« Depuis la mort de Simone Veil, survivante de l’Holocauste et éminente femme politique française, plusieurs monuments commémoratifs à sa mémoire ont été vandalisés à travers le pays. Le dernier en date, dans une petite ville de Bretagne, soulève des questions car le monument en pierre aurait été souillé trois fois dans le courant de la semaine dernière. À chaque fois, des croix gammées et autres symboles antisémites ont été ajoutés », déclarait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre.

« Il est incroyable que les autorités n’aient réagi publiquement qu’à la troisième récidive », ajoutait-il.

Paris, le 13 août 2021

Le ministère français des Affaires étrangères vient d’en informer les parties et les ONG qui se sont préoccupées de cette question.

Extrait de la déclaration officielle : « La France ne participera pas à Durban IV le 20 septembre en raison des déclarations antisémites auxquelles cette conférence a donné lieu lors de l’ensemble du processus de Durban depuis 2001. La France rejoindra ainsi les grandes démocraties occidentales : les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada, l’Australie... »

La décision a été rendue publique ce matin, le 13 août, par le Quai d’Orsay.

« Ce succès est dû aux parties et aux ONG qui ont porté la question à l’attention du gouvernement français, dont le Centre Wiesenthal », a déclaré le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels.