• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

News Releases 2023

Paris, le 9 janvier 2023

Le 9 janvier 2015, le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes a été pris d’assaut par un islamiste armé qui a tué quatre personnes, criant son soutien à la cause palestinienne.

Les victimes étaient Yohan Cohen, un étudiant de 20 ans employé du supermarché, Philippe Braham, un cadre de 45 ans d’une société informatique, François-Michel Saada, un retraité de 64 ans, et Yoav Hattab, un étudiant de 22 ans qui avait tenté de s’interposer.

L’attentat faisait suite à deux jours de terreur dans et autour de Paris, y compris le massacre de la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo – qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet, jugées blasphématoires par les terroristes – et le meurtre de sang-froid d’agents de police.

Le lien entre ces événements et la frénésie terroriste a mis les victimes juives sous les projecteurs. Elles furent pleurées pendant la marche républicaine d’un million de personnes, avec les chefs d’État et les maires français aux premiers rangs. Pour cette occasion, nous avions fabriqué un immense ballon avec le message : « Je suis Charlie, flic, juif... Je suis la République. »

9 January 2023 1
Shimon Samuels avec le ballon du Centre Wiesenthal et tel qu’il est apparu dans les nouvelles,
avec une file de maires français menant le rassemblement.

Paris, le 8 janvier 2023

Dans une lettre adressée à Mikkel Bogh, directeur de la Galerie nationale du Danemark, Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, lui exprimait son indignation à la lecture de la description du tableau Les saintes femmes au sépulcre, de Ferdinand Bol.

8 January 2023
« … Selon le christianisme, Jésus est le Fils de Dieu. La Bible raconte comment il a été crucifié, c’est-à-dire pendu à une croix et tué. À l’époque, le judaïsme était la religion à laquelle la plupart des gens croyaient, et les prêtres juifs en charge ne croyaient pas que Jésus était le Fils de Dieu. Ils avaient peur de perdre leur pouvoir. Par conséquent, ils persuadèrent les Romains – qui à l’époque avaient occupé Israël – de le punir de mort, et les Romains voulaient juste éviter les ennuis, alors ils suivirent la suggestion des prêtres... »

En 1965, le pape Jean XXIII convoqua le concile Vatican II. Son successeur, Paul VI, promulgua Nostra Ætate, la déclaration sur les relations de l’Église catholique avec les religions non chrétiennes. Ce fut un tournant majeur car le judaïsme était dorénavant considéré par la papauté comme la religion du Père.

Paris, le 8 janvier 2023

Il y a quatre jours, le Centre Wiesenthal avait alerté le ministre français de l’Intérieur d’une conférence qui devait se tenir à Avignon aujourd’hui 8 janvier, accueillant trois prédicateurs connus de l’islam radical.
Voir : https://wiesenthal-europe.com/fr/news-releases-2023/987-le-centre-wiesenthal-au-ministre-francais-de-l-interieur-ins-avignon-devient-elle-la-scene-d-un-islam-radical-ins

Finalement, comme cela s’était produit en novembre de l’année dernière, cet événement a également été annulé.

8 January 2023 Avignon

 

Paris, le 4 janvier 2023

Dans une lettre adressée au ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, se disait choqué d’apprendre qu’« Avignon accueillera dimanche prochain, le 8 janvier, une conférence avec trois prédicateurs connus pour leur propos sur l’islam radical ».

Au cours d’une année remplie de propos et d’agressions antisémites, le Centre Simon Wiesenthal a classé ses dix incidents antisémites les plus importants en 2022.

Article publié en anglais par l’équipe du Jerusalem Post
https://www.jpost.com/diaspora/antisemitism/article-726211
le 30 décembre 2022

Le Centre Simon Wiesenthal (CSW) a publié jeudi sa liste des dix incidents antisémites les plus graves survenus en 2022. Cette organisation juive de défense des droits de l’homme a estimé que cette année a connu « une augmentation considérable de la haine des Juifs qui a infecté la culture dominante, les universitaires et les médias à travers le monde ».

Le rabbin Abraham Cooper, vice-doyen et directeur de l’action sociale globale du CSW, a déclaré que « les politiciens expriment des paroles de réconfort aux victimes juives, mais qu’ils n’ont pas pris de mesures efficaces pour freiner les agressions, tandis que les diplomates de l’ONU et l’élite culturelle et universitaire légitiment souvent la haine de l’État juif ».

Alors, quels sont les lauréats ?