• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2021

28 April 2021 1

Le 25 avril, le Centre Simon Wiesenthal a participé aux rassemblements mondiaux de Juifs et de non-Juifs, dénonçant l’absence de procès du meurtrier de Sarah Halimi, jugé pénalement irresponsable car sous l’influence de stupéfiants au moment des faits.

À Paris, place du Trocadéro, plus de vingt mille personnes se sont mobilisées, à l’unisson avec des milliers d’autres réunies à Londres, Rome, Strasbourg, New York, Miami, La Haye, Marseille, Los Angeles et Tel-Aviv, entre autres.

Le 25 avril 2021

25 April 2021 1
Le rassemblement devant l’ambassade de France.

En 1980, je suis venu à Paris avec le grandiose objectif de juguler l’antisémitisme. Je n’avais pas mesuré l’ampleur de la tâche.

Le 3 octobre de cette année-là, c’était la veille de Souccot (la fête des Tabernacles), je rendais visite à une journaliste israélienne, Tamar Golan. Elle accueillait chez elle Aliza Shagrir, l’épouse de feu le cinéaste Micha Shagrir. Aliza venait d’arriver d’Israël. Elle a demandé à son hôtesse si elle avait besoin de quelque chose pour le dîner. Tamar a suggéré quelques dattes, qu’elle pouvait se procurer chez un marchand de fruits à 300 mètres de là, en face de la synagogue Copernic. Nous sommes descendus dans la rue ensemble. Aliza a tourné rue Copernic, moi j’ai continué mon chemin tout droit. J’ai senti la déflagration de la bombe qui a tué Aliza.

Paris, le 20 avril 2021

Dans une lettre adressée au président de l’UEFA (Union des associations européennes de football), Aleksander Ceferin, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, exprimait tout son dégoût face à l’incident survenu à la finale de la Coupe des Pays-Bas de football (KNVB-Beker), qui s’est tenue la semaine dernière entre le SBV Vitesse, basé à Arnhem, et le vainqueur, l’AFC Ajax, situé à Amsterdam : cette dernière équipe a subi les injures des fans de Vitesse scandant « Hamas, Hamas, Juifs au gaz ! ».

La lettre expliquait qu’« il s’agissait clairement d’une référence au gazage massif des Juifs dans les camps de la mort nazis et à l’histoire du soutien donné par le club de l’Ajax Amsterdam aux Juifs hollandais avant l’Holocauste ».

« On admet banalement que, bien que les meurtres antisémites des deux Fofana aient été reconnus comme prémédités, Fofana n° 1 est allé en prison du simple fait que lui et ses complices ‘‘n’ont jamais inhalé de drogue’’ ! »

Paris, le 19 avril 2021

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, rappelait au sinistre souvenir de « Youssouf Fofana, autoproclamé antisémite, chef du dénommé ‘‘gang des barbares’’ et condamné en 2009 à la perpétuité pour avoir enlevé, séquestré, torturé et assassiné Ilan Halimi trois ans auparavant... »

« Ce soir, ce meurtrier sera fêté en héros. Il joue le rôle redoutable d’inciter d’autres à le suivre... Sniffez de la drogue pour tuer un Juif ! »

Paris, le 14 avril 2021

Le Centre Simon Wiesenthal est profondément affligé par la décision finale de la Cour de cassation sur la légalité de la décision de la cour d’appel de Paris : elle rejette la responsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi (alias Lucie Attal).