• Together Against War in Ukraine
    Together Against War in Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2022

par Shimon Samuels

Paris-Tel-Aviv, le 2 février 2022

Ça avait commencé en Europe avec les revendications d’un pouvoir juif.

Certains pays avaient interdit la circoncision et l’abattage casher vus comme des comportements barbares.

Une dépression avait ruiné les marchés mais, d’après les fomenteurs de haine, elle avait enrichi les Juifs.

Sa plaque dans le parc commémoratif de Chiavari, « Giacomo Cohen Da Silva / 18-04-1875 / Auschwitz, 11-12-1943 », a été profanée.

Paris, le 1er février 2022 

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, se rappelle : « Quand j’étais enfant, nous quittions le climat britannique et partions chaque été passer nos vacances en Italie. La région située entre Rapallo et Chiavari, en Ligurie, était un lieu de rencontre pour les familles juives de toute l’Europe occidentale. Des mariages y étaient célébrés et les bavardages allaient bon train. Nous pensions que l’Holocauste était derrière nous, car les petits-enfants devaient profiter de cette nouvelle Europe. »

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 28 janvier 2022
https://blogs.timesofisrael.com/happy-as-a-jew-in-france-what-happened-to-smash-the-dream/

Le Centre Wiesenthal avait choisi d’ouvrir son bureau à Paris car la France abritait – et abrite toujours – les plus grandes communautés juive et musulmane d’Europe. Bien que le recensement religieux n’ait pas sa place dans les statistiques françaises officielles, on estime que vivent en France quelque cinq cent mille juifs et plus de quatre millions de musulmans.

Malgré l’affaire Dreyfus de 1894 qui a révélé un grand schisme entre ses partisans et les antisémites, malgré le rôle collaborationniste joué par le gouvernement de Vichy dans la traque des Juifs et la déportation de plus de soixante-douze mille d’entre eux vers les camps de la mort, le dicton « Heureux comme un Juif en France » persistait toujours.

Le 21 janvier 2022

21 January 2022

Ce 20 janvier, le Centre Simon Wiesenthal, la Henry Jackson Society et la House of the Wannsee Conference ont organisé une conférence en ligne, en anglais, sur les quatre-vingts ans du protocole de Wannsee – une alarme pour d’autres génocides ?

Paris, le 17 janvier 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, relevait que « c’est la 8e année que nous guettons les publications antisémites sur sept salons du livre arabes. La plupart, cette année, en étaient expurgées, dans l’esprit des accords d’Abraham ».

Le Qatar ne fait pas partie de ces pays « propres ». Sa panoplie de livres antisémites a même été exposée sur son stand gouvernemental à la Foire du livre de Francfort. Cette année, il contenait à Doha, sur le stand de l’éditeur jordanien Al Ahlia, le classique le plus notoire de la haine des Juifs, Mein Kampf d’Adolf Hitler.

17 January 2022