• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2022

Article de Shimon Samuels publié en anglais dans The Jerusalem Post
le 8 juin 2022
https://www.jpost.com/opinion/article-708920

On ne peut pas acheter la paix. Mais l’incitation à la haine par le biais de médias hostiles attise le feu de Goebbels et, hélas, les mensonges persistent.

8 June 2022 1
L’ambassadeur américain en Allemagne de l’époque, Richard Grenell, assiste à un rassemblement
pour protester contre les préjugés anti-israéliens devant le Conseil des droits de l’homme
de l’ONU à Genève, en 2019 (photo Denis Balibouse/Reuters).

À chacune de ses sessions, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à Genève régurgite le tristement célèbre point 7 relatif à Israël et aux TPO – les dénommés Territoires palestiniens occupés.

Vient ensuite le point 8, qui s’applique au reste du monde.

Paris, le 8 juin 2022

Le lynchage survenu à Strasbourg d’un homme de confession juive alors qu’il collait des affiches de son épouse, candidate du parti Les Républicains (LR) aux prochaines élections législatives, est désormais politisé.

La victime, Liron Rozenhaft, 41 ans, a signalé à la police qu’il avait été suivi par des individus qui avaient commencé par déchirer son affiche avant de s’en prendre à sa personne.

La maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian (Europe Écologie Les Verts), a condamné les violences, sans toutefois spécifier qu’il s’agissait d’un acte antisémite.

Paris, le 2 juin 2022

Madame Ursula von der Leyen,
Présidente de la Commission européenne,

Au nom de nos quatre cent mille membres, sachez que nous sommes consternés par les déclarations de votre représentant, Sven Kühn von Burgsdorff.

En tant que ressortissant allemand, il a apparemment oublié l’Histoire de son pays et sa responsabilité envers le peuple juif. Il a déclaré, entre autres : « Les attaques terroristes contre les Israéliens ne devraient pas surprendre étant donné la profondeur des souffrances subies par les Palestiniens pendant ces soixante-quatorze années de conflit avec Israël ! »

Paris, le 31 mai 2022

La Journée mondiale d’Al-Quds a débuté avec le retour en Iran de l’ayatollah Khomeini, après son exil en France. Chaque année, depuis la révolution de 1979, Téhéran promeut la Journée d’Al-Quds pour s’attirer les faveurs des organisations musulmanes et des manifestants mobilisés « contre le sionisme et en solidarité avec la cause palestinienne ».

L’idée était d’inverser le contenu narratif de la Journée de Jérusalem : la célébration de Jérusalem devenait « le grief d’Al-Quds » – tout comme les assassins terroristes étaient réhabilités en tant que « saints martyrs ».

La Journée mondiale d’Al-Quds voit des groupes propalestiniens défiler avec des bannières à Paris, Londres et ailleurs en Europe, et elle est également devenue un pont qui rassemble sunnites et chiites dans une cause commune.

Paris, le 30 mai 2022

« La chute du mur de Berlin en 1989 a eu un effet boule de neige sur l’ouverture des archives à travers l’Europe », déclarait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal.

« Chaque archive a ajouté de nouvelles révélations sur les crimes de la Seconde Guerre mondiale. En 1997, notre conférence de Genève, intitulée ‘‘Restitution : une dette morale envers l’Histoire’’, a conduit à la création, en France, de la CIVS (Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations), en 1999. »

76 000 Juifs furent déportés de France entre 1942 et 1944. En 1999, la CIVS détenait 29 934 dossiers.