• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2020

« Un virus d’autocollants propage la haine à travers la ville. »

Paris, le 8 mai 2020 

Dans une lettre adressée à la maire de Paris, Anne Hidalgo, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, attirait son attention sur « une pandémie galopante de vignettes antisémites collées dans et autour des gares du Nord et de l’Est, dans le 10e arrondissement ».

La lettre soulignait qu’« un grand nombre de ces vignettes appellent à la séparation de l’État français d’avec le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France). D’autres, qui assimilent l’État d’Israël à l’Allemagne nazie, recouvrent les poteaux de lampadaires ».

8 May 2020

« Ce que nos adhérents estiment être une attaque contre l’un des principes fondamentaux du judaïsme sera interprété comme une agression contre le peuple juif. »

Paris, le 3 mai 2020

Dans une lettre adressée à Me Steven Svoboda, directeur exécutif de Attorneys for the Rights of the Child (ARC, une association internationale d’avocats pour la protection des droits de l’enfant), le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, protestait contre leur campagne visant à interdire la brith mila, le rite juif de la circoncision. Il demandait instamment à M. Svodoba des explications sur les références indiquées ci-dessous.

Paris, le 28 avril 2020

Ces dernières semaines, la commune de Colombes (Hauts-de-Seine) a été le théâtre de violences dirigées contre les forces d’ordre. Dans des affrontements avec celles-ci, les manifestants exigeaient l’arrêt du confinement.

Depuis 2015, la police vit sous la menace d’attaques djihadistes.

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, indiquait qu’« hier, dans cette même banlieue parisienne, un automobiliste de 29 ans, résident de Colombes, a volontairement percuté deux motards de la police nationale… Un couteau a été trouvé dans son véhicule. L’individu a affirmé avoir agi ‘‘pour la cause palestinienne’’ ».

« Des déclarations publiées sur les réseaux sociaux, telle la mise en garde d’Israël la semaine dernière par l’ambassadeur de France auprès du Conseil de sécurité de l’ONU – si elle décidait d’annexer les zones de Cisjordanie peuplées d’Israéliens –, peuvent avoir encouragé de jeunes individus à s’en prendre aux patrouilles routières ‘‘au nom de la Palestine’’. »

L’auteur de cette attaque à la voiture-bélier a été arrêté et il attend d’être jugé. Les deux policiers ont été blessés, l’un à la tête, l’autre au bassin et aux jambes.

« Le Centre Wiesenthal souhaite aux deux policiers un prompt et complet rétablissement », concluait Shimon Samuels.

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 23 avril 2020
https://blogs.timesofisrael.com/the-new-version-of-the-lutheran-new-testament-is-not-good-news-and-should-be-called-out-by-all-christians-as-fake-news/

Au début du XVIe siècle, Martin Luther – le prêtre allemand qui initia le protestantisme – lança un appel aux pogroms contre les juifs et à la profanation des synagogues.

Tardivement, dans les années 1990, l’Église luthérienne condamna l’antisémitisme prôné par son fondateur. Une pâle copie de la déclaration Nostra Aetate catholique.

Paris, le 17 avril 2020

Dans une lettre adressée au président-directeur général de ECTVPlay, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, condamnait la diffusion cette semaine, sur YouTube, d’une vidéo de 11 minutes en espagnol intitulée « Ils ne te disent que ce qu’ils veulent que tu croies » (Solo te digan lo que quieran que tu creas). David Icke, un influent théoricien britannique du complot, s’y exprime
(voir https://www.youtube.com/watch?v=Asdf12kAvwE).

Cette vidéo s’inspire de la version originale en anglais (diffusée le 25 mars), distribuée par « Success Archive » depuis la Roumanie, toujours sur YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=GPAG9oT34Wo.