• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2020

Le Centre Wiesenthal estime que, « en ce qui concerne l’antisémitisme, le facteur déterminant qui contribue à l’antisionisme et à l’anti-israélisme est insuffisamment abordé… Il est urgent d’adopter la définition de l’antisémitisme donnée par l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste) ».

Paris, le 15 août 2020 

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, et à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels – également observateur permanent auprès de l’Unesco et membre actif des ONG au Parlement européen –, les félicitait pour cette initiative conjointe : « L’objectif de ce projet est annoncé comme devant fournir ‘‘de nouvelles ressources pour lutter contre les théories du complot liées à la pandémie de Covid-19 sur les réseaux sociaux, à travers la pensée critique et l’empathie’’. »

« À l’heure actuelle, la communauté juive de France a besoin de plus de sécurité ! »

Paris, le 12 août 2020

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, a lancé un appel au ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui vient de prendre ses fonctions : « Compte tenu de l’augmentation de violentes attaques contre des citoyens de confession juive, il est probablement temps de rappeler l’armée en appui à la sécurisation des quartiers à forte présence juive, des synagogues, des écoles et des institutions communautaires. »

« Il est de notre devoir de nous joindre à l’ONG Ibuka pour combattre les négationnistes membres de la Commission d’enquête sur le passé colonial de la Belgique, et faire en sorte que nos victimes respectives ne soient pas assassinées une seconde fois. »

Paris, le 10 août 2020 

« Le Centre Simon Wiesenthal collabore en étroite relation avec Ibuka (« Souviens-toi »), l’ONG internationale qui a vu le jour à la suite du génocide perpétré en 1994 au Rwanda. Aujourd’hui, nous soutenons son combat pour expulser les négationnistes de la Commission d’enquête sur le passé colonial de la Belgique », indiquait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre.

10 August 2020
Shimon Samuels, invité à parler à la Journée de commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda,
le 7 avril, devant le Mur pour la Paix du Champ-de-Mars, à Paris.

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Jerusalem Post
le 8 août 2020
https://www.jpost.com/international/the-30th-anniversary-of-the-outbreak-of-the-gulf-war-a-cuban-perspective-637952

À la fin du mois de juillet 1990, je suis parti en vacances à La Havane avec ma famille. Nous avions pris l’avion au Mexique avec un groupe turbulent de jeunes communistes danois se rendant au paradis marxiste pour couper la canne à sucre.

8 August 2020 blog
Pierre tombale surmontée d’une étoile de David dans le cimetière juif de Guanabacoa,
près de La Havane, Cuba, 2007 (photo Claudia Daut/Reuters).

« Le magazine Gerçek Hayat (True Life) célèbre la ‘‘conversion’’ de la basilique et musée Sainte-Sophie en mosquée et lance un appel à Erdoğan, qu’il hausse au rang de calife, pour qu’il impose la loi islamique par-delà les frontières turques. » … « Serait-ce un cas d’usurpation d’identité ? D’abord une basilique chrétienne et, maintenant, le Talmud ! »

Paris, le 8 août 2020 

« Après que la basilique Sainte-Sophie s’est rouverte au culte musulman, il s’agit de revenir au califat, qui suivra une route qui mène de La Mecque à Al-Quds [Jérusalem] et au-delà, avec une étape de choix : Istanbul et son sanctuaire, Sainte-Sophie… Les Philippines, le Niger et l’Indonésie sont des territoires appartenant au califat, qui coordonne les musulmans du monde… Les musulmans sont frères ! » prétend Gerçek Khayat, avant de poursuivre : « On a tenté de faire de Fethullah Gulen le calife » [Gulen est le plus grand ennemi d’Erdoğan, il est actuellement protégé par le droit d’asile aux États-Unis].