• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2021

Paris, le 18 janvier 2021 

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, avait félicité le PDG d’Emirates Airlines, le Cheikh Ahmed bin Saeed Al-Maktoum, qui, selon nos sources, aurait « suspendu de ses fonctions un pilote qui refusait de faire voler un avion à destination d’Israël ».

Depuis, le commentaire du pilote tunisien incriminé, Monem Sahib al-Taba – « Je ne regrette pas... d’avoir refusé de participer à un vol en partance pour Tel-Aviv » –, a été supprimé de sa page Facebook et celle-ci n’est plus accessible. La chaîne d’information Al-Arabiya, basée à Dubaï, déclare qu’il s’agissait d’une fake news.

M. Samuels suggère que cette fake news était une provocation pour tester la réponse d’Emirates Airlines.

« Nous sommes certains que, si cette affaire avait bien été réelle, la compagnie aérienne aurait agi de la même manière, dans l’esprit des accords d’Abraham, en suspendant de ses fonctions tout pilote récalcitrant qui refuserait d’effectuer un vol à destination d’Israël ou qui aurait l’intention de porter atteinte à la normalisation », concluait Shimon Samuels.

 

Paris, le 16 janvier 2021

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, a félicité le PDG d’Emirates Airlines, le Cheikh Ahmed bin Saeed Al-Maktoum, pour avoir suspendu de ses fonctions un pilote qui refusait de faire voler un avion à destination d’Israël.

Le pilote tunisien, Monem Sahib al-Taba, a déclaré sur sa page Facebook que, dans l’attente d’une commission de discipline, « je ne regrette pas... d’avoir refusé de participer à un vol en partance pour Tel-Aviv ».

« La compagnie aérienne émiratie a montré sa bonne volonté, conformément aux accords d’Abraham et dans l’esprit de la normalisation des relations avec Israël. En hébreu, nous lui présentons kol ha’kavod (‘‘tout notre respect’’) ! » concluait Shimon Samuels.

L’Unesco accorde des diplômes universitaires à des terroristes incarcérés – deuxième round

Paris, le 12 janvier 2021

Madame la Directrice générale,

Cela fait vingt-huit ans que le Centre Simon Wiesenthal est accrédité auprès de l’Unesco en tant qu’ONG. Aussi c’est avec une profonde stupeur que nous avons appris, par la très respectée ONG Monitor, qu’en février 2020, votre organisation avait délivré des certificats universitaires à des « diplômés » du terrorisme et à leurs « instructeurs » assassins.

Paris, le 10 janvier 2021

Une lettre adressée à Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, par Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, indiquait : « Nous avons appris que votre municipalité crée un programme de lutte contre l’antisémitisme et le nazisme. À priori, nous étions ravis de constater que vous aviez choisi l’UEJF (Union des étudiants juifs de France) comme partenaire principal. »

La lettre se poursuivait en ces termes : « Mais nous sommes consternés de voir que vous avez sélectionné un groupe totalement inapproprié, l’UJFP, qui indubitablement cause problème. »

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, Président de la République

Par Shimon Samuels

Paris, le 6 janvier 2021

Monsieur le Président,

Vous avez récemment qualifié l’islam de « religion en crise ». Vous avez également fermé des mosquées qui auraient été fréquentées par des extrémistes, car elles étaient des centres de ralliement et d’incitation à la haine, haine qui encourageait une vague de violence et de terrorisme.

Votre politique a été accueillie par de la colère et des manifestations de boycott anti-Français à travers le monde musulman, non sans rappeler une telle éruption en réponse aux caricatures de Mahomet parues dans Charlie Hebdo.