• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2022

Article de Shimon Samuels publié en anglais dans The Jerusalem Post
le 23 juillet 2022
https://www.jpost.com/opinion/article-712866

Les dirigeants palestiniens commettent constamment des « usurpations d’identité » pour valider leur propre récit historique, comme au Comité du patrimoine mondial de l’Unesco.

23 July 2022 1
La ville de Durban, en Afrique du Sud (photo Wikimedia Commons).

Quand j’avais 16 ans, j’étais membre d’une organisation de jeunesse sioniste. Nous avions manifesté contre l’apartheid devant l’ambassade d’Afrique du Sud à Londres.

Nos héros étaient les personnalités juives anti-apartheid au Royaume-Uni, en Israël et en Afrique du Sud. Presque toutes les personnes inculpées dans le procès de Rivonia de 1963 étaient de confession juive, à savoir Lionel Bernstein, Arthur Goldreich, Denis Goldberg, Harold Wolpe, entre d’autres.

Pollica, Italie, le 21 juillet 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, a pris la parole au forum de formation de jeunes « Building Divercity » (« construire des villes dans la diversité ») à Pollica, en Italie. Il a mis l’accent sur le rôle des Juifs dans la construction et le soutien des sociétés urbaines.

Ce projet pilote était composé de jeunes engagés dans les municipalités de l’Iccar (Coalition internationale des villes inclusives et durables de l’Unesco) et de son homologue le plus actif, l’Eccar (Coalition européenne des villes contre le racisme). Cette dernière compte aujourd’hui 162 communes membres et elle a établi un partenariat avec le bureau européen du Centre Simon Wiesenthal (SWC-Europe), notamment au sujet de l’antisémitisme. 

Paris, le 18 juillet 2022

La commémoration de la rafle du Vél’ d’Hiv de 1942 a eu lieu ce dimanche. À cette occasion, Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, a déclaré : « Il y a quatre-vingts ans, mettant en œuvre les plans nazis établis par la conférence de Wannsee, la police française organisait une rafle massive de Juifs. Ils furent parqués dans le Vél’ d’Hiv. De là, après des journées de chaleur insupportable et de manque total d’installations sanitaires, ils furent envoyés dans les camps de transit de Drancy et de Pithiviers, puis transportés à Auschwitz par train. »

« Sur les plus de treize mille personnes arrêtées à Paris, la plupart étaient des étrangers qui s’étaient réfugiés en France à la fin des années 1930, fuyant l’Europe centrale et orientale. Parmi eux, plus de quatre mille enfants. »

Paris, le 13 juillet 2022

Les ministères des Affaires étrangères d’Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Irlande, Italie, Pays-Bas et Suède ont convenu de poursuivre leur « coopération et solide appui à la société civile dans les ‘‘TPO’’ (territoires palestiniens ‘‘occupés’’) », relevait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal.

La déclaration affirmait ensuite qu’« une société civile libre et forte est indispensable pour promouvoir les valeurs démocratiques... ».

La plupart de ceux qui connaissent la réalité palestinienne considéreraient ce langage comme « du charabia », ironisait M. Samuels.

Paris, le 9 juillet 2022

Dans une lettre adressée à la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, la félicitait pour sa nomination, au nom des quatre cent mille membres du Centre dans le monde.

M. Samuels lui faisait part de son indignation face à la banalisation de la Shoah qui lui était adressée par la chef de file des Insoumis à l’Assemblée nationale.

« Qualifier la Première ministre de ‘‘rescapée’’ était une allusion à feu son père, Joseph Bornstein. En 1940, celui-ci avait rejoint la Résistance ; il avait été capturé et déporté par les nazis et avait survécu à Auschwitz et à la marche de la mort », indiquait M. Samuels.