• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2021

« Et si la guerre du Désert avait mal tourné ?... Les Juifs du Maghreb, en passant par l’Anatolie et le Levant jusqu’en Perse, n’auraient pas survécu ! »

Paris et Londres, le 14 mai 2021

Le Centre Simon Wiesenthal-Royaume-Uni et Harif, association des Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), basée au Royaume-Uni, ont uni leurs forces lors d’une réunion Zoom pour exposer l’histoire peu connue des Juifs de la région MENA qui ont souffert pendant l’Holocauste.

14 May 2021 1
Les conférenciers : Lyn Julius, Shimon Samuels, Reeva S. Simon, Rifat Bali, David Meghnagi,
Yves Fedida, David Dangoor et Graciela Vaserman-Samuels avec quelques-uns
des plus de 80 participants à la réunion Zoom.

« Le centre-droit remporte les élections de la Communauté de Madrid... Le Centre Wiesenthal exhorte le parlement régional de Madrid à encourager le gouvernement national à boycotter l’anniversaire de Durban – manifestation qui incite à la haine, cachée derrière le masque des droits de l’homme. »

Paris, le 5 mai 2021

En mars 2021, le Centre Wiesenthal s’est adressé aux États démocratiques membres du Conseil des droits de l’homme (CDH), basé à Genève, les exhortant à boycotter le vingtième anniversaire de la Conférence mondiale des Nations unies contre le racisme – aujourd’hui connue sous le nom de Durban IV –, prévue au siège de l’ONU, à New York, en septembre prochain.

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Times of Israel
le 29 avril 2021
https://blogs.timesofisrael.com/is-spain-a-champion-of-the-zionism-apartheid-campaign-of-durban-iv/

En tant que seul membre de confession juive à avoir été élu au Comité directeur international (CDI) de la Conférence mondiale contre le racisme des Nations unies en 2001, j’ai assisté à plusieurs réunions préparatoires de la conférence de Durban. Ce comité recevait le soutien, au niveau des ONG, du COSATU (Congress of South African Trade Unions), le congrès des syndicats sud-africains. Or, ses représentants se sont obstinément focalisés sur « l’apartheid en Israël ».

Lors de ces réunions, on m’a souvent empêché de prendre la parole et, à mon arrivée à Durban, on m’a expulsé du CDI.

28 April 2021 1

Le 25 avril, le Centre Simon Wiesenthal a participé aux rassemblements mondiaux de Juifs et de non-Juifs, dénonçant l’absence de procès du meurtrier de Sarah Halimi, jugé pénalement irresponsable car sous l’influence de stupéfiants au moment des faits.

À Paris, place du Trocadéro, plus de vingt mille personnes se sont mobilisées, à l’unisson avec des milliers d’autres réunies à Londres, Rome, Strasbourg, New York, Miami, La Haye, Marseille, Los Angeles et Tel-Aviv, entre autres.

Le 25 avril 2021

25 April 2021 1
Le rassemblement devant l’ambassade de France.

En 1980, je suis venu à Paris avec le grandiose objectif de juguler l’antisémitisme. Je n’avais pas mesuré l’ampleur de la tâche.

Le 3 octobre de cette année-là, c’était la veille de Souccot (la fête des Tabernacles), je rendais visite à une journaliste israélienne, Tamar Golan. Elle accueillait chez elle Aliza Shagrir, l’épouse de feu le cinéaste Micha Shagrir. Aliza venait d’arriver d’Israël. Elle a demandé à son hôtesse si elle avait besoin de quelque chose pour le dîner. Tamar a suggéré quelques dattes, qu’elle pouvait se procurer chez un marchand de fruits à 300 mètres de là, en face de la synagogue Copernic. Nous sommes descendus dans la rue ensemble. Aliza a tourné rue Copernic, moi j’ai continué mon chemin tout droit. J’ai senti la déflagration de la bombe qui a tué Aliza.