• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • Richard Odier President SWC-France, Paris Town Hall Illumination to honour  victims of terror in Jerusalem
    Richard Odier President SWC-France, Paris Town Hall Illumination to honour victims of terror in Jerusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2017

Traduction indisponible

- Our "Worst Offender 2017 Award" Goes to Iran for obsessive anti-American Incitement.

- "Runner-Up" Goes to Egypt for displaying the latest antisemitic conspiracy theory screed.

Frankfurt, 18 October 2017

For the 15th year, the Simon Wiesenthal Centre is the only non-governmental organisation to monitor hate and violence on the display stands of the Frankfurt Book Fair (FBF).

"With over 7,300 exhibitors from 150 countries and more than 300,000 visitors, this is the largest annual international gathering of the publishing industry", claimed Jurgen Boos, FBF Director. It is referred to as "The Olympics of Book Fairs".

"We monitor some 300 stands... This year was most encouraging in the diminution of hate material on display. This may be due to our prior monitoring and exposing the huge presence of antisemitic titles at Arab book fairs. We then denounce the delinquent publishers to the Frankfurt authorities as likely to violate their contractual obbligations to the Fair which prohibit incitement to hate and violence," explained Shimon Samuels, the Centre's Director for International Relations.

"Nevertheless the Fair is not hate-free... this is our report," he added.

Traduction indisponible

"Springtime for France and Liberty, Winter for Qatar and Iran."

"Now is not a time for democracies to abandon UNESCO.  Their departure will leave a vacuum rapidly filled by the enemies of freedom."

Paris, 13 October 2017

In his congratulations to UNESCO Director-General elect, Audrey Azoulay, the Centre's Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, viewed "the thirty votes for her as a hopeful turning point from UNESCO appeasement..."

"Nevertheless", he continued, "twenty-eight states were still ready to cover-up a candidate personally indifferent and even endorsing antisemitism."

The Centre argued that "a vote for Qatar was, in reality, an acceptance of its ally Iran - the greatest public executioner, officially stoning woman, financier of proxy terrorism, declaring its genocidal intent."

"We wish farewell and future success to departing Director-General Irina Bokova and look forward to working with her successor, Audrey Azoulay.  Her mandate will, we hope, be suffused with the pristine values of UNESCO and, above all, the World Heritage Committee."

"Now is not a time for democracies to abandon UNESCO.  Their departure will leave a vacuum rapidly filled by the enemies of freedom." "For the moment, UNESCO is saved from a Qatarstrophe that success must now be defended," argued Samuels.

« Il semblerait que vous ayez signé la préface d’un livre sur les revendications de Jérusalem, édité par votre ministre de la Culture. Entre autres calomnies, il y est indiqué que ‘‘les Juifs contrôlent les médias, les journaux et les maisons d’édition des Etats-Unis et de l’Occident’’. C’est une déclaration scandaleuse qui exige des excuses. » 

« Nous vous avons lancé des appels, restés sans réponse, pour que vous condamniez les semeurs de haine et que vous retiriez votre parrainage du Salon du livre de Doha et du stand qatari de la Foire du livre de Francfort. Ce silence de votre part vous a valu en 2014 et 2015 notre médaille du ‘‘Pire délinquant’’. » 

« Votre indifférence et votre apparent assentiment vont assurément à l’encontre des principes de l’Unesco, organisation dont vous briguez la direction. »

Paris, le 6 octobre 2017

Dans une lettre adressée à l’ancien ministre qatari de la Culture, Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari – candidat à l’élection imminente de directeur général de l’Unesco –, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui rappelait les diverses protestations qu’il lui avait adressées « relatives à la littérature haineuse exposée au Salon du livre annuel de Doha, ainsi que la médaille du ‘‘Pire délinquant’’ que nous vous avions attribuée en 2014 et 2015 pour les textes antisémites présentés sur le stand qatari de la Foire du livre de Francfort. Vous avez de ce fait enfreint vos engagements contractuels à l’égard de cette foire, qui interdit l’incitation à la haine et à la violence ».

Doha bookfair 2016j

« S’il manque des preuves, le Guide suprême Khamenei fustige l’Agenda de l’Unesco pour l’éducation 2030, maudissant ses objectifs d’égalité des genres et de développement durable. »

« Les arrestations d’enseignants au cours de la Journée internationale de la langue maternelle et de journalistes durant la Journée mondiale pour la liberté de la presse, deux célébrations gérées par l’Unesco, devraient suspendre l’Iran de l’Organisation – sans compter son parrainage du terrorisme et ses menaces de lancements potentiels de missiles nucléaires au Moyen-Orient. »

Paris, le 4 octobre 2017

Dans une lettre adressée à la directrice générale sortante de l’Unesco, Irina Bokova, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait son indignation face à la candidature de Téhéran à la présidence du Conseil exécutif de l’Unesco, composé de 58 États membres. Le vote doit avoir lieu lors de la 202e réunion, qui s’ouvre aujourd’hui à Paris.

M. Samuels exposait les faits suivants :

1) Il semble qu’il y ait eu au mois d’août une fuite d’information au cours de l’audience de confirmation de Mahmoud Alavi au poste de ministre des Renseignements dans le cabinet du président Rouhani. Alavi aurait été membre du dénommé « comité de la mort » qui exécuta en 1988 plus de trente mille prisonniers politiques à travers le pays, dont des femmes enceintes et des adolescentes. Alavi s’était rendu responsable de ces atrocités dans « la prison de l’Unesco » de Dezful, un site répertorié par l’agence de presse iranienne Mehr News en tant que candidat au Patrimoine mondial de l’Unesco… « Des témoins oculaires affirment que, sous les ordres d’Alavi, des jeunes de moins de 18 ans furent exécutés par groupes de deux ou trois dans la cour de la prison de l’Unesco de Dezful. »
Voir (en anglais) : http://en.mehrnews.com/news/103973/UNESCO-to-register-Dezful-in-World-Heritage-List

Traduction indisponible

Paris, 18 September 2017

The third annual Copernic Synagogue Prize for Dialogue, Peace and Fraternity was awarded to the Centre Simon Wiesenthal (CSW), the Memorial to the Shoah and the Festival Al-Andalus.

The Synagogue, in partnership with the Institut de L'Engagement (Institute for Commitment) annually recognizes personalities or associations that are outstanding in their reconciliation, rejection of hate and of prejudice.

Receiving the award, CSW-France President, Richard Odier spoke of the activist role of the Centre in the spirit of the late Simon Wiesenthal, as in his work on behalf of the Centre in Rwanda and on Darfur.

Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, speaking of the October attack on the Synagogue, recalled his presence on the corner of rue Lauriston, 150 meters away from the explosion.   He had just wished a Happy Succoth (Tabernacles) to Aliza Shagrir - wife of the Israeli film-maker, Midna Shagrir - as she turned into rue Copernic, where she met her death as one of the four street victims of the bombing that also wounded 41 inside the destroyed building. 

18 Sept. 2017 1
Lt-Rt: Copernic Synagogue President Francois Bensahel,
Wiesenthal Centre-France President Richard Odier
and Director for International Relations Shimon Samuels,
Copernic Rabbi Jonas Jacquelin