• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2019

« L’Unesco semble avoir pris position contre le Making Memory – UK National Holocaust Memorial and Learning Centre, qui doit être installé dans les jardins de la tour Victoria (dans le quartier de Westminster), qui jouxte les Chambres du Parlement de Londres, sur les bords de la Tamise. »

« Ce mémorial a été conçu pour honorer les victimes juives de l’Holocauste ainsi que toutes les autres victimes des persécutions nazies, notamment les tziganes, les homosexuels et les handicapés. Ses concepteurs estiment qu’il couvrira 27 % de l’espace vert actuel du parc… Sa proximité avec le Parlement britannique a pour but de souligner le besoin de sensibiliser la population et ses représentants sur les dangers de l’intolérance, des préjugés, de la haine et de la violence à l’encontre de l’Autre. »

Paris, le 12 septembre 2019

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui signifiait que « l’Unesco semble avoir pris position contre le Making Memory – UK National Holocaust Memorial and Learning Centre, qui doit être installé dans les jardins de la tour Victoria (dans le quartier de Westminster), qui jouxte les Chambres du Parlement de Londres, sur les bords de la Tamise. Ce projet, né en 2015, attend toujours qu’une demande de permis lui soit délivrée par le conseil municipal de Westminster ».

« Après maintes manœuvres dilatoires, le Sénat est sur le point d’enfouir le problème, en raison de l’absence prolongée d’un gouvernement fédéral belge… Le temps presse pour les survivants ! »

Paris, le 8 septembre 2019

Dans une lettre adressée à la directrice de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), Sophie Dutordoir, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui rappelait sa lettre du 14 avril 2019. Lettre de soutien à la Royal Society for Jewish Welfare (RSJW, société d’aide sociale aux Juifs flamands basée à Anvers) pour la campagne qu’elle a lancée afin de faire reconnaître à la SNCB sa responsabilité dans la déportation de 25 431 Juifs. Détenus dans les camps d’internement de Malines et de Breendonk, ces malheureux furent directement expédiés dans les chambres à gaz d’Auschwitz.

Traduction indisponible

“An apology is inadequate... Yann Moix should be proactive, by publicly denouncing contemporary notorious French antisemites, such as Alain Soral and Dieudonné.”

Paris, 4 September 2019

The French weekly L’Express exposure of celebrated novelist, Yann Moix’s expressions thirty years ago of antisemitism and Holocaust denial - a crime under French law - has engendered an uproar in intellectual circles.

Moix, who has reportedly been criticized for uncomplimentary remarks about “over 50 year-old women” and is now suing his family, apparently for abuse during his childhood, following indirect claims he made in his autobiographical novel.

Now, at 51, he has apologized  for his caricatures and sick Holocaust jokes of when he was 21.

An example speaks of a Jew bargaining the cost of his deportation ticket to a concentration camp.

L’Express’ revelation also resulted in Moix’s withdrawal of his latest novel, “Orléans”, from distribution, confirmed by his well-respected publisher Grasset.

While his friend, Jewish intellectual Bernard-Henri Lévy, has accepted Moix’s apology, various Jewish organizations are less forthcoming.

The Simon Wiesenthal Centre Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, has suggested that “An apology is inadequate... Yann Moix should be proactive, by publicly denouncing contemporary notorious French antisemites, such as Alain Soral and Dieudonné.”

The Centre is monitoring this story.

« L’ambassadeur de France à l’Unesco avait demandé au Centre de l’aider à recenser les cimetières de la Première Guerre mondiale – en particulier ceux élargis après la Seconde Guerre englobant des tombeaux de criminels nazis – susceptibles d’être classés au Patrimoine mondial. Le Centre avait recensé deux de ces sites… Or, nous venons d’apprendre que cette proposition a été définitivement écartée. » … « Aucune réconciliation n’est possible entre les fils de la Lumière et les fils des Ténèbres. »

Paris, le 2 septembre 2019

En juillet 2018, au cours de la 42e session du Comité du patrimoine mondial (CPM) qui se tenait à Bahreïn, Shimon Samuels, observateur permanent du Centre Wiesenthal auprès de l’Unesco, contestait la proposition conjointe de la France et de la Belgique d’inscrire 139 cimetières de la Première Guerre mondiale au Patrimoine mondial. Cette proposition avait pour objectif de prôner la réconciliation, avec l’Allemagne en particulier, à l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918.

Traduction indisponible

“Corsica claims no Jew was deported under Nazi occupation... It is therefore even more outrageous to call the Ajaccio event 'a debate on the Jewish Question,' redolent of Hitler's 'Judenfrage'... Denounce the invitation to Sand, as an apology to today’s Jewish community. The Sand theses may not be ‘criminal’, but they are certainly ‘fiction’.”

Paris, 20 August 2019

In a letter to Laurent Marcangelo, Mayor of Ajaccio, Corsica, the Wiesenthal Centre’s Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, expressed "concern at learning from one of our Corsican members that the guest speaker to this year’s Ajaccio 'Crime Fiction' festival - reportedly attended by thousands of people - was Shlomo Sand, ex-Tel Aviv University."

See: <https://www.corsenetinfos.corsica/La-question-juive-et-israelienne-en-debat-a-la-13eme-edition-de-festival-du-polar-corse_a42874.html>