Paris, le 21 février 2019

S.E. M. Emmanuel Macron, Président de la République
Palais de l’Elysée
Paris

Monsieur le Président,

C’était un réel plaisir de m’entretenir brièvement avec vous hier soir au dîner du CRIF.

Les 400 000 membres internationaux du Centre Wiesenthal ont été profondément émus par le discours que vous avez prononcé à ce dîner. Nous avons particulièrement apprécié votre reconnaissance de l’antisionisme en tant que forme d’antisémitisme, votre position forte contre la campagne BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) contre l’État d’Israël, votre dégoût face à la profanation des cimetières juifs, et votre combat spécifique contre l’antisémitisme islamiste, « qui exige de reconquérir nos derniers territoires dans la lutte contre le radicalisme ».

Nous apprécions tout particulièrement l’importance que vous accordez à l’enseignement de l’Holocauste et votre indignation devant le négationnisme, mais par-dessus tout votre engagement à ce que la France adopte la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale de la mémoire de l’Holocauste. 

21 Feb. 2019
Shimon Samuels avec le Président Macron au dîner du CRIF.

Le Centre Simon Wiesenthal a joué un rôle primordial dans la mise en œuvre de ce document, grâce à mon collègue, le directeur des Affaires gouvernementales, Mark Weitzman.

Cette définition, comme vous l’avez souligné dans votre discours, Monsieur le Président, définit l’antisionisme – le déni du droit du peuple juif à son auto-détermination – comme une forme de haine envers les Juifs.

Merci, Monsieur le Président.

Dr Shimon Samuels
Directeur des Relations internationales
Centre Simon Wiesenthal, Paris