Communiqués de presse 2019

Traduction indisponible

Alarm raised on other contraventions of Eurovision Song Contest (ESC) Rules.

“We call on the ESC and European Broadcasting Union (EBU) to uphold its own Rules to ensure that the 2019 Tel Aviv Eurovision Song Contest be an expression of cultural harmony and unity rather than incitement to hate and violence.”

18 April 2019

UK Lawyers for Israel (UKLFI) and the Wiesenthal Centre have written to the Eurovision Song Contest (ESC) executive supervisor, Jon Ola Sand, to prevent politicization of the May 14-18 contest in Tel Aviv.

UKLFI urged the disqualification of Iceland’s band “Hatari” (“Hate” in English), since it contravened both the spirit and rules of Eurovision. Hatari has breached Rule 2.6, which states that: “Eurovision is a non-political event,”  in three different ways:

Paris, le 16 avril 2019

Lettre de sympathie à Emmanuel Macron adressée par Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal :

« Monsieur le Président de la République,

« Au nom de nos plus de quatre cent mille adhérents, le Centre Simon Wiesenthal tient à manifester sa solidarité à la France et au peuple français, touchés par la destruction tragique de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

« Nous nous apprêtions à adresser nos vœux de joyeuses Pâques à nos adhérents français catholiques et pour une fête de Pâque paisible à notre communauté juive.

« Tout au long de l’Histoire, et spécialement sous l’occupation nazie et le régime de Vichy, des synagogues ont été brûlées et des cimetières juifs profanés. Nous ressentons donc profondément la douleur que nos amis chrétiens éprouvent aujourd’hui.

« Nous souhaitons de tout cœur que Notre-Dame soit restaurée dans toute sa splendeur.

« Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre respectueuse considération. »

Rapport de Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal et observateur permanent auprès de l’Unesco

« Prétendre que ces résolutions ont été adoptées par consensus en l’absence d’une partie clé est une mascarade. »

« Un vote à scrutin ouvert serait peut-être plus à même de distinguer parmi les 58 États votants ceux intègres de ceux qui se sont laissés intimider ou soudoyer, et ceux qui sont tout bonnement antisémites. »

Paris, le 11 avril 2019

Deux résolutions, les articles 32 et 33 – tous deux présentés par l’Egypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, le sultanat d’Oman, le Qatar et le Soudan – ont été adoptées aujourd’hui « par consensus, sans être mis aux voix », au Conseil exécutif de l’Unesco, présidé par Madame Samira Moosa, du sultanat d’Oman.

« En 2001, au festival de haine de Durban, nos seuls alliés étaient les associations de Roms, de Slaves d’Europe de l’Est et de LGBT – tous destinés à l’extermination par Hitler. »

« Les Juifs ont besoin des non-Juifs pour combattre l’antisémitisme, les Noirs des Blancs contre le racisme, les femmes des hommes pour leurs droits, et les homosexuels des hétérosexuels. »

Paris, le 8 avril 2019

Le Centre Simon Wiesenthal a fermement condamné la loi adoptée à Brunei le 3 avril dernier condamnant à la peine de mort par lapidation les homosexuels, les femmes accusées d’adultère, ainsi que d’autres auteurs de crimes invoqués au nom de la charia.

« Il aura fallu qu’un scandale bancaire éclate autour de l’Holocauste pour que les comptes suisses de Mobutu soient gelés… Sur la base de ce précédent, l’association britannique des avocats a demandé des réparations pour l’esclavage colonial. »

Paris, le 5 avril 2019

Dans une lettre adressée au ministre britannique de l’Intérieur, Sajid Javid, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, lui faisait part de sa satisfaction à l’annonce de l’indemnisation, tant attendue, des personnes qu’on appelle ‘’les familles déportées du Windrush’’.

5 April 2019 1Photos coventrytelgraph.net

Dans les années 1990, Le Centre avait déjà considéré que les restitutions ne devaient pas se limiter aux requérants juifs de l’Holocauste.

Le Centre avait alors été sollicité par d’anciens travailleurs forcés : des Sintis et des Roms, des homosexuels, et même des représentants des gouvernements hongrois, italien, espagnol et turc, dont l’or avait été volé par les nazis.