« Un ministre égyptien appelle Israël ‘‘un ennemi’’ au même titre que les Frères musulmans ! »

Paris, le 18 septembre 2019

Monsieur le Président,

Le Centre Simon Wiesenthal a été enchanté de suivre la 30e Conférence internationale du Conseil supérieur des affaires islamiques, organisée au ministère égyptien des Habous (Wakfs).

Des délégués de cinquante-sept pays musulmans y participaient, ainsi que vingt autres venus d’Afrique.

Ce rassemblement qui s’est déroulé durant deux jours (les 15-16 septembre) a donné l’occasion inespérée d’annoncer une position commune contre le terrorisme et le chaos provoqués par l’Iran – une menace qui plane sur la région et qui touche la plupart des États invités.

Malheureusement, le ministre égyptien des Wakfs, Mohamed Mokhtar Gomaa, a profité à mauvais escient de cette occasion pour annoncer, sur la chaîne de télévision Alghad, que « les Frères musulmans [une organisation antisémite et anti-égyptienne] ont progressé au même rythme que l’entité sioniste : ce sont deux ennemis qui nous agressent, l’un nous poignardant de face, l’autre dans le dos » !

Voir le texte en arabe :
وأضاف جمعة، في تصريحات لقناة الغد الإخبارية، أن جماعة الإخوان المسلمين نشأت بالتوازى تقريباً مع الكيان الصهيوني، لكى يكون لنا عدوان، أحدهما يطعن في الوجه والآخر يطعن فى الظه

 L’interview complète d’Alghad TV est disponible sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=r9dZQYB-g3g&t (de 16 mn 21 à 16 mn 40)

Par le passé, M. Gomaa a aussi comparé Israël à l’État islamique (Daesh).

Monsieur le Président, le jour même où M. Gomaa déversait sa haine d’Israël, vous receviez au Caire une délégation canadienne du Centre consultatif des relations juives et israéliennes. Vos visiteurs, selon Al Ahram, « ont salué vos efforts pour renforcer les valeurs de tolérance et de paix pour une coexistence historique entre toutes les religions ».

C’est dans cet esprit, Monsieur le Président, que les quatre cent mille membres internationaux du Centre Wiesenthal vous prient instamment de dénoncer publiquement votre ministre M. Gomaa au motif d’avoir ébranlé votre politique et diffamé votre voisin, l’Etat d’Israël, en présence de soixante-dix-sept États musulmans… une occasion manquée d’encourager la paix dans la région.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Shimon Samuels
Directeur des Relations internationales
Centre Simon Wiesenthal